WineConnect : Le digital au contact du monde du vin

"Depuis dix-huit ans, éclaire Jean-François Sales, président de La Mêlée, présente à la fois sur Toulouse et Montpellier, notre association agite l’écosystème économique de manière à le transformer digitalement. L’ADN de La Mêlée, c’est de désenclaver les entreprises." Photos : DR.

A proximité du Pic Saint-Loup, au nord-est de Montpellier, dans l’Hérault, le monde du numérique s’est invité au milieu des vignes et du vin. Wineconnect, « la rencontre digital et innovation avec la filière viti-vinicole », lancé à l’initiative des associations La Mêlée et Racines Sud, co-organisé par le cluster viti-vinicole Vinseo, a  rassemblé une centaine de participants le 28 juin au Domaine Terres des Cambon, à Valflaunès.

« Avec Wineconnect, l’idée est de créer le premier événement pour sensibiliser les viticulteurs aux solutions numériques »pose Emmanuelle Darras, présidente de Racines Sud, une association qui accompagne les Occitans expatriés dans le monde. « Depuis dix-huit ans, éclaire Jean-François Sales, président de La Mêlée, présente à la fois sur Toulouse et Montpellier, notre association agite l’écosystème économique de manière à le transformer digitalement. L’ADN de La Mêlée, c’est de désenclaver les entreprises. Au travers de quatre ateliers : L’opportunité de l’innovation, accélérateur à l’international ? L’oenotourisme, arme secrète du vin régional ? Les scientifiques au secours des vignerons ! et La transformation digitale du vin ; notre volonté a été de sonder les besoins de la filière pour à terme créer des outils collaboratifs, faire émerger des start-up… » Il poursuit : « Quelques domaines viticoles de la région sont venus pour « s’acculturer » au numérique. »

Spécialistes de l’oenotourisme et dirigeants de starts-ups côte à côte lors de cet événement

Soutenu par le Crédit Agricole Languedoc, acteur phare de l’économie viticole régionale, Wine Connect a invité à s’exprimer des spécialistes de l’oenotourisme, comme André Deyrieux, des clusters, comme Aerospace Valley (lorsque des outils de l’espace, comme les satellites, peuvent être utiles en viticulture)… Mais aussi des dirigeants de start-ups : « Buxor, installé à La Couvertoirade, améliore le sol en l’amendant avec du buis, ITK, incubé à Cap Omega près de Montpellier, a inventé un outil qui mesure le stress hydrique de la vigne… « , détaille Jean-François Sales.

Des ateliers spécifiques salués par toute la filière. Photo : DR.

Dirigeante et fondatrice de la start-up GeoVina, implantée entre Montpellier et Nîmes, Marie Daigneaux a présenté sa dernière innovation, développée avec Astragale Connect : GeoVina Connect. Grâce à des bornes bluetooth dissimulées dans des bornes de pierre réparties sur un domaine viticole, cette appli, « qui fonctionne donc même sans réseau », donne une nouvelle dimension à l’oenotourisme.

« En se déplaçant sur le domaine, le visiteur a accès, par vidéo ou son, à de multiples informations sur l’identité du lieu, son histoire,  les cépages, le mode de culture de la vigne.. », explique-t-elle. Identifié par l’Open Tourisme Lab de Nîmes, accélérateur de start-ups dans le tourisme, comme « une solution de médiation touristique innovante, qui n’existait pas à ce jour », commente Elodie Geoffroy, GeoVina Connect bénéficie, depuis septembre, d’une « accélération », c’est-à-dire un accompagnement par Open Tourisme Lab. Dans la région, le château Mourgues du Grés, domaine viticole à Beaucaire, en Costières de Nîmes, vient d’être équipé par GeoVina Connect.

Ida HORVAT

  • Au cours de cet événement, ont travaillé des groupes de réflexion : prospective Vin & Innovation autour ds thématiques de la journée, l’objectif était de faire émerger les besoins et les solutions pour innover dans la filière : Data, application de l’industrie dans le secteur, Innovation.
  • Les invités ont pu assister à la keynote sur l’oeno-tourisme par Lluis Tolosa (www.tolosawinebooks.com/fr). Oenotourisme : Succès d’aujourd’hui et enjeux pour la filière ».
  • De la même manière, une conférence a évoqué « l’innovation et le digital au coeur de la révolution du vin ». Les chiffres du marché régional par le Service viticulture du Crédit agricole du Languedoc ; -l’opportunité de l’innovation, accélérateur à l’international ? Mais aussi : la Data, prochain enjeu du business viticole ? Comment le spatial peut piloter la culture viticole de demain ? Et enfin : la santé et le numérique à la rencontre du secteur viticole.
  • Il y eut également une intervention d’un ponte de l’oenotourisme : André Deyrieux. « Il faut aussi noter la présence du CNES, de CEA TECH, des instituts venus de Toulouse pour évoquer la Data et le Spatial, choses rares dans le domaine viticole », précise Jean-François Sales.
  • A lire notre article sur une start-up innovante Sublivin qui devine quand un vin est le meilleur à boire !
  • A lire également notre article consacré à l’Occitanie pionnière : à Nîmes s’élabore le tourisme de demain