Vignobles : Le Livin’Art, artistes, patrimoine et soirées vigneronnes

Livin‘Art au village de La Livinière

L’appellation Minervois-la-Livinière, la plus ancienne des AOC du Languedoc, a récemment révélé les 9 cuvées ambassadrices de sa sélection Livinage 2019. Un palmarès où les vins de semi-garde, millésimés de 2012 à 2017, distinguent le travail de vignerons passés maîtres dans l’art des élevages. A découvrir lors des soirées vigneronnes de l’été, dont une en association avec le grand rendez-vous de l’art en Occitanie : In Situ.

Au départ « Liviner un vin » dans le jargon du cru, signifie déguster le nouveau millésime des terroirs de la Livinière. Et c’est en ce sens que les fondateurs du trophée Livinage, les vignerons Maurice Piccini et Roger Piquet aujourd’hui décédés, ont imaginé en 1992 une mise en valeur des vins pour présenter au cours du mois de novembre, le nouveau millésime.

Trois jurys pour 31 cuvées

terroir de la LivinièreAujourd’hui, le Livinage est un événement destiné aux professionnels (cavistes, restaurateurs, etc) organisé au printemps, qui met en avant les vins en cours de commercialisation. Une sélection de cuvées ambassadrices, marquée par la singularité et la diversité de ses vignerons faisant parti d’un cru historique en Languedoc, réputé produire des vins de garde élevés pour défier le temps.

« L’élevage est un trépied de l’appellation communale La Livinière qui se démarque ainsi, depuis sa reconnaissance en 1999, de l’AOC Minervois à laquelle elle était précédemment attachée », explique Robert Desbureaux, sommelier et président d’honneur de l’Union de la Sommellerie Sud-Ouest Occitanie (UDSF) qui participait au jury des trophées.

Comme de coutume, cette dégustation professionnelle réunissait, au Château de Gourgazaud, trois collèges de dégustateurs, sommeliers, journalistes et vignerons, lors d’une dégustation à l’aveugle départageant 31 cuvées allant du millésime 2012 au 2017. Le règlement imposant que les vins en compétition soient en cours de commercialisation avec un stock minimum de 600 bouteilles disponibles.

Préférence aux vins de « semi-garde »

La Chapelle Saint-Germain
La Chapelle Saint-Germain. Photo L. CHARLES

Ce Livinage 2019 révèle ainsi toutes les aptitudes à la garde des vins de la Livinière, le palmarès faisant la part belle au millésime 2016, représenté à travers 4 cuvées sur les  9 sélectionnées.

« Ce millésime, de belle maturité,offrait un très joli fruit au départ facilitant le travail du vigneron dans l’élaboration des vins », précise Robert Desbureaux, dont le collège a donné la préférence aux vins de semi garde. « L’élevage bois, sans y être dominant, a bien accompagné les vins. Ils sont commercialisables dès aujourd’hui, offrant une belle lecture de l’appellation, classieuse, avec un équilibre entre l’expression du fruit et la structure du vin », précise l’expert…

Mais nul besoin de maîtriser toutes les subtilités de l’oenologie pour apprécier les saveurs de ce vins régionaux. D’abord parce que pendant un an, ces vins vont être signalés aux consommateurs par une collerette apposée sur les bouteilles. Ils seront également mis en avant lors des animations et dégustations professionnelles du syndicat du cru. Notamment à l’occasion de quatre soirées vigneronnes placées sous le signe de l’Art…

Premier rendez-vous le 21 juin

Le village héraultais de La Livinière, mis en lumière par Eric Michel
Le village héraultais de La Livinière, mis en lumière par Eric Michel. Photo Ludovic CHARLES

Le Livin’Art ce sont, de juin à septembre, quatre soirées vigneronnes imaginées pour les vingt ans de l’appellation. Elles seront proposées au public au cours de l’été, sur quatre sites patrimoniaux investis chacun par un artiste, dont l’un dans le cadre de la manifestation estivale In Situ 2019. Ces quatre lieux ont en commun d’être implantés au cœur du vignoble et de faire intervenir à chaque fois, quatre ou cinq vignerons de l’appellation à travers une soirée oeno-gastronomique avec animation musicale.

Le public pourra ainsi découvrir les vins de la Livinière, le 21 juin à la chapelle Saint-Germain, le 24 juillet au moulin de Félines-Minervois, le 7 août sur la place du marché couvert de La Livinière et le 30 août à la chapelle Notre-Dame de Centeilles.

Ph.-M.

Réservation en ligne www.cru-la-liviniere.com – Tel. 04 68 27 80 00 / la-liviniere@cru-minervois.com

Le palmarès Livinage 2019

Jury sommelier :
– Château Cesseras, Minervois-La-Livinière 2016, coup de cœur des sommeliers
– Domaine de l’Ostal, Grand Vin 2016
– Domaine La Siranière, Minervois-La-Livinière 2014
Jury journalistes :
– Clos du Causse, Minervois-La-Livinière 2015, coup de cœur des journalistes
– Château Mignan, l’OEil du Temps 2014
– Château Maris, Dynamic 2016
Jury vignerons :
– Les Clos des Pères, Le Rouges des Vents 2016, coup de cœur des vignerons
– Château Sainte-Eulalie, La Cantilène 2016
– Domaine Ancely, Les Vignes Oubliées 2012
La Livinière, en chiffres : Obtenue en 1999, l’appellation Minervois-La-Livinière est la plus ancienne AOC du Languedoc. Situé au pied de la Montagne Noire au Nord-Est de Carcassonne, son territoire exposé Sud Sud-Est, est caractérisé par une mosaïque de terroirs alternant calcaires compacts, grès et marnes gréseuses, schistes et terrasses quaternaires. Le cahier des charges autorise un assemblage de trois cépages prioritaires (Syrah, Grenache, Mourvèdre) pouvant être associés au Carignan, au Lledoner pelut, au Cinsault, à l’Aspirannoir, au Piquepoul noir et au Terret noir. Particulièrement dynamique, l’AOC regroupe 44 caves particulières et deux caves coopératives assurant une production totale de 11 000 hectolitres, sur un vignoble de 400 hectares en production.

Lire aussi sur le site :

Le programme de la 8e édition de In Situ Patrimoine et Art contemporain a été présenté à l’abbaye de Fontfroide (Aude). Cette grande manifestation estivale déclinée dans quinze sites d’exception de l’Occitanie, des Hautes-Pyrénées jusqu’au Gard, aura lieu du 21 juin au 29 septembre. Lire la suite…