Architecture : Une tour-forêt de 150 mètres veut s’enraciner à Toulouse

"Nous participons et nous participerons à toutes les réunions publiques. D'une part parce que c'est notre place de les entendre et ensuite parce que l'on y apprend les attentes de la population. Et dissiper les malentendus. On entend dire que ce projet est conditionné à l'arrivé de la LGV, par exemple, ou que l'on veut aller vite parce que les normes environnementales vont se durcir : c'est faux", annonce Mathieu Boncour. Le directeur des relations institutionnelles de la Compagnie de Phalsbourg. Photos : studio Libeskind/Compagnie de Phalsbourg.

Surplombant la gare Matabiau et le Canal du Midi, la future Tour d’Occitanie s’élèvera à 150 mètres de haut. Hôtel, bureaux, commerces, logements : 30 000 mètres carrés de surface sont attendus d’ici 2022. Le budget, 130 millions d’euros, sera financé par des promoteurs privés. Mais pour des centaines d’opposants, c’est « un cadeau fait aux promoteurs ». Annette Laigneau, vice-présidente de Toulouse Métropole en charge de l’urbanisme, s’inscrit en faux.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S’enregistrer