C’est sans doute une première : la voile d’un bateau de course ne sera pas vendue comme espace de publicité. Le skipper Nicolas Rouger a l’idée de vendre 300 morceaux de la voile de son futur bateau, dessinée par l’artiste sétois Hervé Di Rosa, à des investisseurs pour financer un projet de Tour du Monde sans escale en 2024, avec Sète comme port d’attache.

Très attendu, le salon nautique du Cap d’Agde, 4e français, fait le plein. Il est l’exemple de l’engouement des Français pour le nautisme sous toutes ses formes. “Nous sommes dans une bonne dynamique”, explique l’organisateur Jean-Pierre Boyer. “On voit l’avenir avec confiance”, confie la grand-mottoise Colette Certoux, vice-présidente de la Fédération des industries nautiques. Explications.