Compte tenu de la situation et notamment la présence très importante de virus dans le couloir migratoire de la mer du Nord et de la Méditerranée, le Ministre a décidé de passer, par sécurité préventive, en niveau de risque “élevé” sur l’ensemble du territoire Français. Le département du Gers est particulièrement concerné., ainsi que plusieurs communes des Hautes-Pyrénées.

Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, s’est rendu successivement dans les Landes puis dans le Gers, afin d’exprimer le soutien de l’État aux filières avicoles touchées de plein fouet par cette nouvelle épizootie d’influenza aviaire hautement pathogène, mais non transmissible à l’homme. A ce jour, 700 000 volailles (essentiellement des canards) ont été abattues.