La question de la mobilité est un vrai sujet de société, lorsqu’on sait qu’en France près d’un tiers des jeunes de 18 à 24 ans renonce régulièrement à des services du quotidien faute d’avoir un moyen de transport pour s’y rendre. Dans ce domaine, la Région Occitanie se veut exemplaire pour encourager ses habitants à se déplacer à moindre coût, mais aussi de manière plus écologique,

Le 21 décembre prochain, les transports en commun seront gratuits pour tous les habitants dans la métropole de Montpellier. Ils ont quand même un coût : 42 M€ a calculé la chambre régionale des comptes ; 29 M€ rétorque la métropole. Le groupement des autorités responsables de transport dit pour sa part que l’offre du réseau doit être prioritaire par rapport au prix.

Même si on n'a pas retrouvé le niveau de 2019, les services de police et de gendarmerie ont enregistré une hausse de 4 % des plaintes en 2021 par rapport à 2020. Et ce n'est pas qu'à Paname ! Montpellier est la 7e ville de l'Hexagone la plus touchée par les vols et les violences. Et Toulouse, 9e, la suit de près. Beaucoup d'auteurs sont mineurs.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

La région Occitanie et les entreprises de transports recrutent dès à présent des centaines chauffeurs de bus pour la rentrée 2022 dans toute la région pour son service de transport scolaire. Les personnes en reconversion professionnelle et les chômeurs seront formés gratuitement. Des journées portes ouvertes sont prévues mercredi et samedi prochain. Pour le vice-président chargé des transports, Jean-Luc Gibelin, “la crise du covid a sensiblement changé la situation…”