Semences : « Seule l’irruption de la citoyenneté fera bouger les choses »

Le Conseil départemental de Haute-Garonne consacre deux millions d’euros par an de subventions pour favoriser le développement de l’agro-écologie. Photo : DR.

Professeur au Muséum d’histoire naturelle, Marc-André Selosse (1) participe à une conférence-débat ce vendredi 4 octobre à Toulouse autour de la liberté des semences paysannes. Le contexte mondial est alarmant : la biodiversité cultivé s’effondre. Semenciers et paysans s’opposent. Lui, propose que le citoyen s’empare de ce combat pour le bien commun et la diversité.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S’enregistrer