Musées : Dans les pas de Dame Tholose, pour découvrir Les Augustins

Dame Tholose, de Jean Rancy. © Musée des Augustins

Un chatbot est un « agent conversationnel » qui permet à l’usager de trouver les réponses à ses questions. Durant le temps de fermeture du musée pour travaux, ce guide virtuel permet aux visiteurs digitaux de découvrir les collections.

Actuellement deux parcours sont proposés : « Le musée dans le Temps », offre de découvrir les évolutions du bâtiment et du musée à travers les siècles. Et le parcours « Animaux et Cie » embarque le public familial pour un tour d’horizon des créatures mignonnes, effrayantes ou mythologiques qui peuplent les oeuvres du musée (Une troisième option présente brièvement les travaux actuellement en cours au musée.)

Une commande des Capitouls

Capture d’écran de la page d’accueil du site du musée des Augustins.

Afin de donner un visage à ce guide virtuel, l’équipe du Musée des Augustins a choisi Dame Tholose… Cette allégorie de la ville de Toulouse a été réalisée par Jean Rancy en 1550 (date de la fonte). L’original est conservé au musée depuis 2005. On peut aussi observer une copie de l’œuvre place Dupuy à Toulouse.

Un peu d’Histoire : Jean Rancy est né le 11 avril 1502 à Toulouse, au n° 3 de la rue qui porte désormais son nom. En 1544, les Capitouls (les magistrats qui ont gouverné Toulouse entre 1147 et 1789) lui ont passé commande de cette « Dame Tholose », dont il a réalisé le modèle en bois.

« La fonte, exécutée en 1550 par Claude Pelhot, un fabricant de canons, témoigne d’une maîtrise technique remarquable pour l’époque » souligne le site musees-occitanie.fr. Elle était destinée à orner le sommet de la tour des archives de l’Hôtel de Ville (aujourd’hui l’office de tourisme) pour y servir de girouette.

L’éternelle jeunesse d’une « Dame » du 16e siècle

Démontée en 1827, elle fut ensuite transformée en Victoire en hommage aux succès militaires du général Dupuy, durant les campagnes napoléoniennes. Elle fut placée sur la colonne de la place Dupuy, en 1834. Ayant souffert des intempéries, elle fut déposée en 2005 pour être restaurée puis conservée au musée des Augustins. Un moulage la remplace désormais au sommet de la colonne, place Dupuy.

Quelque peu modernisée, c’est donc Dame Tholose qui accueille désormais les visiteurs sur le site du musée, afin de les guider à la découverte des collections. Pour chaque circuit, chaque oeuvre, la guide virtuelle propose découvertes, énigmes, révélations… Un parcours ludique, ouvert à tous et il faut savoir que l’utilisation de ce chatbot ne nécessite aucun téléchargement.

Disponible sur Facebook Messenger et sur le site Internet du musée des Augustins, www.augustins.org

Philippe MOURET

Avec le musée des Augustns :