Montpellier : Éthique, écolo et innovant, l’ordi parfait !

Cet ordinateur intègre tout l'écosystème usuel mais "qu'avec des logiciels libres, en open source, auxquels on a ajouté des protections et des sécurités", explique Mathieu Barre, responsable du développement commercial (à droite), à côté de Adrien Thierry, qui a développé toute la technologie. Photo : DR.

Trois Montpelliérains viennent de créer Nectop, un ordinateur produit via une simple imprimante 3D. Les pré-commandes à seulement 349 euros en crowfunding s’arrachent. Il faut dire qu’il promet beaucoup : pas d’obsolescence programmée, éco-conçu, rapide, petit, et, en plus, c’est un traducteur universel pour codeurs ! Ils lorgnent maintenant sur un second site de production, en Ariège, après celui de Montferrier, près de Montpellier.

Un cube qui tourne sacrément rond. Un mac mini en… maïs ! Mathieu Barre, l’un des trois entrepreneurs qui sont peut-être à l’origine d’une licorne, ces entreprises censées bousculer le quotidien de millions de gens, regarde déjà dans le rétro. « Après trois ans de recherche et développement, dit-il, nous avons terminé notre première version du Nectop, le premier ordinateur français éthique et écologique », comme il l’a baptisé avec ses deux autres associés.

Outre des outils bureautiques classiques et « notre ordinateur français sécurisé, on y intègre NectarJS, notre compilateur JS cross-platform, résume-t-il, et Nector, une intelligence artificielle qui nous accompagne dans l’apprentissage de tout, même du langage du futur, le code. On est en train de terminer une campagne de crowdfunding sur la plate-forme Ulule… » ICI

Une machine made in 100 % Hérault, unique au monde

Sur Ulule, il faut se dépêcher : cet ordinateur made in 100 % Hérault s’arrache. « Il en reste très peu à 349 euros pièce. Nous en avons déjà vendu 25 », précise Mathieu Barre, 32 ans, responsable du développement commercial de ce produit créé par leur société, Nectrium, elle aussi montpelliéraine. Cet ordi « unique au monde » dont le prix va passer à 399 euros. Et c’est visiblement une affaire. Pour l’instant, la production se fait à Monferrier, près de Montpellier. Mais un second site de production, en Ariège, est convoité pour sa proximité avec de data centers performants, dont l’un est en construction, et la proximité de ses nombreuses voies de communication.

Nous l’avons conçu pour durer longtemps, au moins cinq ans, avec des matériels basse consommation. Car nous luttons contre l’obsolescence programmée. Tout est fait pour que l’on puisse remplacer les pièces facilement. Car cet ordinateur est conçu – sur imprimante 3 D ! »

Mathieu Barre, cofondateur de Nectrium.

« Nous l’avons conçu pour durer longtemps, au moins cinq ans, avec des matériels basse consommation. Car nous luttons contre l’obsolescence programmée. Tout est fait pour que l’on puisse remplacer les pièces facilement. Car cet ordinateur est conçu – sur imprimante 3 D ! – pour être totalement produit en plastique de maïs 100 % biodégradable. »

Cet ordinateur intègre tout l’écosystème usuel mais qu’avec des logiciels libres, en open source, auxquels on a ajouté des protections et des sécurités. »

Tout est fait pour économiser l’énergie, notamment avec une rapidité ingalée « jusqu’à cinq fois supérieure  à une technologie classique » et une amélioration des softs. Il n’a pas, autre exemple, de ventilateur mais utilise l’effet venturi pour se refroidir. « On peut même le personnaliser, à la demande. » Cet ordi se branche sur n’importe quel écran, même une TV classique, ce qui peut avoir un intérêt pour maîtriser l’accessibilité aux jeunes enfants. « Cet ordinateur intègre tout l’écosystème usuel mais qu’avec des logiciels libres, en open source, auxquels on a ajouté des protections et des sécurités ».

Former facilement toutes les générations à la révolution numérique liée aux objets connectés, à l’automatisation (« bots »), à l’intelligence artificielle et au monde digital dans son ensemble. »

« Notre Nectop permet de former facilement toutes les générations à la révolution numérique liée aux objets connectés, à l’automatisation (« bots »), à l’intelligence artificielle et au monde digital dans son ensemble grâce à Nector, notre intelligence artificielle personnalisée d’apprentissage. »

Mathieu Barre défend une philosophie : « L’écologie est pour nous une valeur fondamentale que nous véhiculons via l’optimisation des ressources énergétiques liées au code, mais aussi par l’utilisation de matériaux novateurs ainsi que par le recyclage de nos ordinateurs. L’intelligence artificielle Nector permet une utilisation plus poussée de cet ordinateur ». C’est Adrien Thierry, un Ariégeois, tombé dans l’univers informatique tout-petit, qui a développé toute la technologie. « Grâce à ses algorythmes, précise Mathieu Barre, on a conçu une solution packagée pour les spécialistes, codeurs, en tête. Jusque-là, les systèmes (Mac, Microsoft, Linux) étaient hermétiques. Avec Nector, on peut « traduire » les uns envers les autres sans difficultés. »

L’apprentissage du code devient simple

Il développe : « Pour les non-initiés, l’apprentissage du code devient simple via notre tutoriel intégré et l’utilisation du Javascript, qui est un langage facilement compréhensible, et peut être intégré rapidement dans des cursus éducatifs. Les plus expérimentés peuvent coder dans des langages plus évolués (Go, Python, Ruby) et adresser toutes les plateformes et systèmes existants nativement, y compris les objets connectés. »

Marketing, finance, objets connectés… La prochaine révolution industrielle…

Et ce concept va encore plus loin : « Cela permettra aux jeunes d’apprendre à créer facilement des Chat-bots pour le marketing, des Bot-d’investissements pour la finance, ou même des plateformes pour les entrepreneurs via un programme open source « Docker » mis à disposition. Cela leur permettrait de trouver aussi des nouveaux business models avec une utilisation simplifiée et sécurisée des objets connectés qui est la prochaine révolution industrielle. »

En cours de validation via l’Ademe et le Cnes

Le Nectop utilise donc Nectarjs, qui est le seul compilateur de Javascript (et de python) au monde, ce qui permet au code d’être « deux à cinq fois plus rapide que l’équivalent chez Google, Microsoft ou Amazon, à tâche égale, selon des benchmarks établis par une communauté en ligne de plus de 1 000 personnes. Nous sommes en cours de validation scientifique via l’Ademe, l’Agence de développement et de la maîtrise de l’énergie, et le Cnes, Centre national d’études spatiales. »

Ce cube de 10 centimètres cubes permet donc le langage du code, du « futur ». « Java script ou pas, on ne se pose pas la question :  c’est un traducteur universel. Il a bénéficié d’un test auprès d’une communauté d’un millier de spécialistes, dont deux cents développeurs. » Les premières livraisons sont attendues pour la fin de l’année 2018. » Ne reste plus qu’à ces entrepreneurs à assurer un service après-vente digne de ce nom. Ce qu’ils promettent de faire.

Olivier SCHLAMA