Tourisme/Lozère : Des chèques-cadeaux pour les vacances !

Grandeur Nature fait partie des 53 prestataires de la seconde édition du Pass'Lozère, sorte de chéquier cadeaux en ce sens qu'il réunit, sous forme de coupons, les offres de prestataires très variés. Grandeur Nature, par exemple, propose des réductions de - 10 % à - 30 %. "L'année dernière, une cinquantaine de personnes sont venues acheter une prestation avec ce chéquiers à réductions. Pour une première, c'est pas mal. Et puis, "on en parle ensuite en famille, dont certains membres habitent dans d'autres régions... Et ça fait des petits", explique Benjamin Ballini. Photo : Grandeur nature.

Édité à 30 000 exemplaires pour sa seconde édition par le Conseil départemental de Lozère, le Pass’Lozère propose, sous forme de chéquier, les offres de 53 prestataires touristiques, bons plans et autres réductions. Diffusé dans les offices de tourisme de Lozère, partenaires et hébergeurs, il est disponible pour le grand public dès les vacances de Pâques. Cette forme d’incitation existe ailleurs, comme à Béziers ou Montpellier, dans l’Hérault, ou à Toulouse, mais celle de la Lozère, très aboutie, a une visée sociale. Visite.

Directeur de Grandeur Nature (1), Benjamin Ballini a totalement conscience que le tourisme doit parfois avoir une visée sociale. « Venir chez nous, pour certains c’est du luxe ; c’est la cerise sur le gâteau des vacances. Alors, proposer des journées de canyoning à 45 euros pour un enfant et 50 euros pour un adulte, c’est-à-dire 10 euros de moins que le tarif plein, c’est une bonne chose pour tous. Tout ce qui peut rendre les activités touristiques plus accessibles, c’est la bonne voie.

Grandeur Nature fait partie des 53 prestataires de la seconde édition du Pass’Lozère, sorte de chéquier cadeaux en ce sens qu’il réunit, sous forme de coupons, les offres de prestataires très variés. Grandeur Nature, par exemple, propose des réductions de – 10 % à – 30 %. L’année dernière, une cinquantaine de personnes sont venues acheter une prestation avec ce chéquiers à réductions. Pour une première, c’est pas mal. Et puis, « on en parle ensuite en famille, dont certains membres habitent dans d’autres régions… Et ça fait des petits ».

Ce Pass est une offre plébiscitée parce qu’il a une visée sociale envers un public très familial… »

Benjamin Ballini, Grandeur Nature.

« Ce Pass est une offre plébiscitée parce qu’il a une visée sociale envers un public très familial… », indique Benjamin Ballini. « Cette idée est aussi un ciment entre Lozériens qui ne connaissent pas tous les possibilités touristiques du département. Retrouver ainsi tout un panel d’activités réunies sur un carnet, cela permet aux partenaires et hébergeurs de mieux en parler, tranquillement. »

Photo : Grandeur Nature.

La Lozère, ce sont des paysages grandioses. De grands espaces. « Ce carnet favorise également une sorte d’itinérance », avance Eric Debenne, directeur de Lozère Tourisme, le bras armé du Département dans ce secteur très important et qui représente quatre millions de nuitées par an et 4 000 emplois en haute saison et qui génère un chiffre d’affaires consolidé de 100 millions d’euros. « C’est une activité économique qui pèse. » Ce n’est pas usurpé. Les sites remarquables sont innombrables. « En Lozère, on y vient pour le calme et une nature grandiose, préservée mais habitée. On y vient pour s’y ressourcer », rappelle Eric Debenne.

L’objectif est de rendre les activités touristiques plus accessibles. On s’est aperçus que c’est une fois sur place, en vacances, que les touristes s’intéressaient à ces offres et ces bons plans. »

La nature est prolifique est : Causses et Cévennes classés au patrimoine mondial de l’Unesco ; le parc national des Cévennes et celui, récent, de l’Aubrac ; la Margeride ; les gorges du Tarn et de la Jonte ; des parcs animaliers dont celui des loups du Gévaudan, ses grottes… Sans oublier le thermalisme ! Et ses fromages, sa charcuterie et ses miels indépassables…

La Garde Guérin. Photo :CDT De Lozère.

« La première expérience de ce Pass, en 2018, a été tellement concluante, explique-t-on au Conseil départemental, que nous la renouvelons cette année, en imprimant 10 000 carnets supplémentaires. Les nouveautés : la validité des offres est valable toute l’année et les prestataires doivent être ouverts six mois de l’année minimum. Nous sommes passés de 43 à 53 prestataires. L’objectif est de rendre les activités touristiques plus accessibles. On s’est aperçus que c’est une fois sur place, en vacances, que les touristes s’intéressaient à ces offres et ces bons plans. » Des offres qui permettent à la clientèle de passer d’un territoire à un autre. En plus, en remplissant un coupon joint à ce carnet, on peut, si l’on est tiré au sort, gagner deux week end en Lozère !

J’ai eu cette idée quand je suis allée en vacances dans le Lot, à Figeac, où je suis tombée sur un document touristique dans un gîte qui « renvoyait » le touriste sur un autre gîte ou une découverte touristique à faire. Le tourisme se nourrit ainsi et chaque prestataire ne reste pas dans son coin. »

Sophie Pantel, présidente du conseil départemental de Lozère.

« En 2017, nous avons planché sur la stratégie touristique et sorti un schéma départemental qui court jusqu’en 2021, exprime Sophie Pantel. La présidente du conseil départemental de Lozère précise que cela a permis de lancer 37 actions concrètes. L’idée du Pass’Lozère est venue du fait qu’il n’y avait aucun document rassemblant une offre de tous types cohérente sur tout le territoire. D’autre part, il vise à répondre aux besoins touristes mais aussi aux Lozériens dont certains ont du mal à trouver ce qu’ils cherchent. Et qui sont nos principaux ambassadeurs. » De quoi aussi donner l’idée à certains habitués de franchir le pas et de s’installer, pourquoi pas, dans un département, laLozère, le moins peuplé de France (70 000 habitants).

Sophie Pantel confie avoir eu personnellement « cette idée quand je suis allée en vacances dans le Lot, à Figeac, où je suis tombée sur un document touristique dans un gîte qui « renvoyait » le touriste sur un autre gîte ou une découverte touristique à faire. Le tourisme se nourrit ainsi et chaque prestataire ne reste pas dans son coin », précise-t-elle. Il n’y avait plus qu’à traduire cette idée au niveau d’un département comme le sien. Avec « toujours la même méthode », ajoute Sophie Pantel : des réunions de concertation pour y associer un maximum de monde. C’est ainsi que nous avions ciblé 173 prestataires, dont une cinquantaine donc ont répondu présent… » Pour un coût très modique, moins de 11 000 euros.

Olivier SCHLAMA

(1) Canyoning, via ferrata, base nautique, spéléo, Grandeur nature est située au lac de Villefort, à Pourcharesse.

Béziers, Montpellier, Toulouse…

D’autres formules de ce chéquier cadeau existent. Sur le territoire de l’Agglo de Béziers, par exemple, l’office de tourisme a rassemblé dans un document quelque 40 prestataires situés jusqu’à 80 kilomètres à la ronde. (activités sportives, loisirs, pleine nature, visites de domaines viticoles, canal du Midi, patrimoine…). Gilles Panné, le directeur de l’office du tourisme, explique : « Ce sont des hébergeurs des proposent également des activités à tarifs réduits en avant saison, notamment. C’est le cas du camping de Sérignan-plage, un cinq-étoiles, élu en 2018 meilleur camping d’Europe, qui distribue ce document dans chacun de ses mobil home. La prestation touristique peut s’acheter directement dans un office de tourisme, chez certains hébergeurs, dont certains l’incluent dans leurs offres. En 2018, « les sites partenaires ont ainsi pu réaliser 15 000 entrées supplémentaires. »

Par ailleurs, les pass touristiques existent depuis longtemps. Différents de celui de Lozère, gratuit, valable toute l’année, etc., les City Pass ou City Card, sont des passeports pour les sites incontournables des grandes villes françaises. Une façon de visiter à son rythme en bénéficiant de tarifs attractifs. Toulouse est par exemple à la pointe : bons plans pour votre séjour à Toulouse, visites, culture et transport en illimité ! Transports en commun inclus, musées et monuments gratuits, nombreuses activités à des tarifs réduits… Montpellier aussi propose des formules.

O.SC.

  • GRANDS SITES Ce mercredi 17 avril, Carole Delga, présidente de la Région, a dévoilé, en compagnie des élus des collectivités mendoises et lozériennes, le totem « Mende, Cœur de Lozère » sur le parvis de la cathédrale gothique Notre-Dame-et-Saint-Privat avant de signer deux contrats Grands Sites Occitanie / Sud de France : Mende, Coeur de Lozère et Gorges du Tarn. La Lozère en compte un troisième, Les Cévennes, dont le contrat sera signé prochainement dans le Gard.Porte d’entrée du site Causses et Cévennes classé à l’Unesco, Mende est le coeur battant de la Lozère, au centre du Pays d’art et d’histoire Mende Lot en Gévaudan. Quant aux spectaculaires Gorges du Tarn et de la Jonte, elles relient Lozère et Aveyron, souligne Carole Delga. La collection régionale des 40 Grands Sites fera rayonner l’Occitanie, de la mer aux Cévennes. Nous visons un tourisme durable, avec l’ambition d’intégrer le Top 10 des destinations européennes.
  • A LIRE : Tourisme : visites en immersion avec la réalité augmentée
  • A LIRE AUSSI : Tourisme/Inédit : Des séjours santé réservés aux retraités
  • A LIRE ENCORE : Les parcs naturels se démarquent en Occitanie