Grand âge : “Se Canto”, l’association qui lutte contre l’isolement en chantant

Créé en 1998, l’association Se Canto unit les générations par le chant et la musique. Un dimanche par mois, ses 800 bénévoles apportent joie, distraction et chaleur humaine à 2 000 personnes âgées en allant chanter dans les Ehpad et hôpitaux gériatriques, partout en France.

La Fondation Korian pour le Bien-Vieillir (*), en partenariat avec La Fonda, lui a remis son 4e Prix annuel dont l’ambition est de soutenir des projets favorisant l’inclusion des aînés à l’échelle des territoires. Le jury, composé des membres du Conseil scientifique de la Fondation et de La Fonda a attribué un chèque de 15 000 euros à Se Canto, pour lui permettre de développer son action.

“Favoriser l’inclusion des aînés à l’échelle des territoires”

La remise du chèque à l’association Se Canto… Photo DR

“Nous avons eu un véritable coup de cœur pour cette association. Elle fédère des chanteurs bénévoles qui font profiter les résidents de maisons de retraite et les patients de leur talent et de leur énergie. Elle illustre bien toute l’ambition de notre prix, celui de favoriser l’inclusion des aînés à l’échelle des territoires”, souligne Aude Letty, déléguée générale de la Fondation Korian.

Pourquoi le chant ? Les gériatres expliquent que “avec le grand âge deux types de souvenirs restent en chacun de nous profondément présents : la mémoire des chants et la mémoire des souvenirs d’enfance. Chanter avec des personnes âgées, c’est utiliser vis-à-vis d’elles, un des meilleurs moyens pour entrer en relation. Par ailleurs le chant amène la joie, la simplicité, le partage et facilite après le dialogue individuel…”

“Nous avons aussi constaté auprès de patients atteints de la maladie d’Alzheimer qui suivent des ateliers de chant à quel point la mémoire musicale est précieuse et redonne envie de communiquer”, précise Hervé Platel, professeur de neuropsychologie à l’université de Caen.

Moments privilégiés pour “unir les générations par le chant”

Chaque équipe Se Canto visite un dimanche après-midi par mois les résidents d’un établissement de santé. Chaque équipe est attachée à un seul établissement durant l’année entière, ce qui permet la création de liens entre les bénévoles et les personnes âgées.

L’association intervient régulièrement dans des établissements du groupe Korian. Ces visites se déroulent en deux temps : une animation chantante d’environ 1 heure, à l’aide de livrets de paroles, suivie d’un moment d’échange avec les personnes âgées…

Présente dans de nombreuses métropoles (le siège social est situé à côté de Grenoble, à Meylan, chez le fondateur de l’association, Hervé Fitte, qui a créé l’association lorsqu’il était étudiant à Toulouse en 1998), l’association cherche à se développer dans d’autres sites en régions. Elle recherche notamment une équipe à Montpellier

Philippe MOURET

(*) La Fondation Korian pour le Bien-Vieillir s’est fixé pour mission de favoriser un changement de regard sur l’âge et les aînés. La Fondation développe des projets fédérateurs contribuant à l’inclusion sociale des plus âgés et à soutenir le lien social des aînés, des aidants et des professionnels de l’accompagnement. Elle aspire à ce que toute personne, quels que soient son âge, sa situation de famille ou son état de santé, puisse être reconnue comme un acteur de la société et à l’échelle des territoires. www.fondation-korian.com

Des initiatives avec les séniors…