Fondation du Patrimoine : Des remparts de Villefranche à la folie de Castries, 13 sites lauréats

Indéniable atout touristique, les remparts Villefranche de Conflent viennent d'être désignés lauréats de la Fondation du Patrimoine. Photo DR.

En Occitanie, treize sites historiques de l’Hérault, Gard, Ariège, Aude, Tarn… seront sauvés des outrages du temps grâce à l’intervention de la Fondation du patrimoine. Ces treize monuments lauréats départementaux complètent le lauréat régional qui fut cette année l’abbatiale de Souillac (Lot).

Inscrite à l’Unesco, édifiée par Vauban, la cité de Villefranche-de-Conflent est un chef-d’œuvre de la fortification. Une place forte barrant la route d’Espagne et défendant le Conflent. La ville fut fortifiée dès le XIe siècle pour défendre l’accès de la Cerdagne contre le Roussillon. Au XIVe siècle, la ville joua un rôle de premier ordre dans la lutte qui opposa les royaumes d’Aragon et de Majorque. Les souverains aragonais s’attachèrent à en augmenter les fortifications.

Villefranche accueille 40 000 touristes par an

Aujourd’hui, ce monument a bien besoin d’une rénovation pour restaurer son lustre d’antan et rester un lieu touristique emblématique. Villefranche-de-Conflent regroupe plusieurs sites patrimoniaux, historiques ou naturels, notamment le Fort Libéria, l’église romane Saint-Jacques, les grottes des Petites et Grandes Canalettes, la Cova Bastera ou encore le Train jaune. “La cité accueille plus de 400 000 visiteurs par an : le tourisme fait partie des principaux vecteurs de développement économique du territoire”, souligne le dossier de cette candidature lauréate de la Fondation du patrimoine, initié par Stéphane Bern. Coût estimé : plusieurs millions d’euros.

La chapelle des Pénitents-Gris d’Aigues-Mortes

La chapelle des Pénitents-Gris d’Aigues-Mortes. DR.

Idem pour les douze autres projets de restauration (liste ci-dessous). On peut remarquer la chapelle des Pénitents-Gris d’Aigues-Mortes. Datant du XIVe siècle, elle est classée le 2 septembre 1994 Monuments Historiques. Aujourd’hui, de nombreuses infiltrations d’eau et désordres structurels affectent le retable, les sols du chœur et les façades. “L’état de l’escalier est préoccupant et menace la stabilité de l’ensemble de sa structure. Des travaux de restauration sont nécessaires. Ils vont être découpé en trois tranches. La première va concerner le retable et les sols du chœur, la deuxième la façade sud et la dernière l’escalier.” Coût estimé de la rénovation : 1,2 M€.

Sites dits de maillage

La folie de Cadenet à Castries (hérault). DR.

Car on va pouvoir rénover ces remparts historiques ! Grâce à l’aide pécuniaire de la Fondation du patrimoine. “Chaque année, il n’y a qu’un seul site régional lauréat que la Fondation aide à hauteur d’un peu moins de 1 M€ ; cette année, c’était l’abbatiale Sainte-Marie de Souillac (Lot)”, explique Bernard Cassagnet, directeur régional de la Fondation pour l’ex-Midi-Pyrénées. Les 100 sites retenus au niveau national dont 11 en Occitanie (voir la liste ci-dessous) obtiennent chacun 300 000 € maximum. On les appelle les “sites de maillage”. Tous les sites sont aidés grâce notamment au Loto du Patrimoine imaginé par l’animateur Stéphane Bern.

Une centaine de sites se sont portés candidats

“Chaque propriétaire ou gestionnaire d’un site peut candidater. C’est libre. Après, c’est les experts de la Fondation qui effectuent un choix en fonction de différents critères comme le niveau de péril”, précise Bernard Cassagnet. Son homologue de l’ex-Languedoc-Roussillon, René Brun, estime “qu’une centaine de sites patrimoniaux font acte de candidature chaque année dans la région pour 13 retenus, dont un régional”.

L’abbaye de Fontfroide.

Chaque année, un seul édifice est aidé dans chaque région. En avril 2021, après les années précédentes Fort Brescou à Agde, dans l’Hérault, l’abbaye de Lagrasse, dans l’Aude, l’hôtel de Polignac à Condom, dans le Gers, un quatrième chef d’oeuvre en Occitanie, le seul de l’Occitanie, sera sauvé des outrages du temps, comme Dis-Leur vous l’a expliqué : l’église abbatiale Sainte-Marie de Souillac (Lot). Grâce à la Mission patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril, confiée par le président de la République à Stéphane Bern, et soutenue par la Fondation du patrimoine, le ministère de la Culture et FDJ dont c’est la 4e édition.

Engagée dans la restauration de 627 sites

Selon la Fondation, 96 projets pour les départements de métropole et quatre projets pour les collectivités d’Outre-Mer ont été sélectionnés cette année. Depuis quatre ans, la Mission patrimoine pour la sauvegarde du patrimoine en péril portée par Stéphane Bern, déployée par la Fondation du patrimoine et soutenue par le ministère de la Culture et FDJ, s’est engagée dans la restauration de 627 sites, dont 297 sont d’ores et déjà sauvés : les travaux sont achevés pour 115 d’entre eux et en cours pour 182 sites.

Nouvelle édition d’un ticket à gratter

La FDJ propose dès le 30 août une nouvelle édition d’un ticket à gratter dédié au patrimoine et décliné en trois versions, sur lesquelles sont représentés les dix-huit sites emblématiques 2021. Ce nouveau jeu à gratter permet de remporter jusqu’à 1,5 million d’euros pour une mise de 15 €. Pour chaque ticket acheté, 1,83 € sera reversé à la Fondation du patrimoine.

Cette offre est complétée cette année par six tirages Loto consécutifs, organisés les 6, 8, 11, 13, 15 et 18 septembre 2021 (les deux semaines précédant les Journées européennes du patrimoine). Le jackpot de ces tirages s’élèvera à 2 M€ minimum. Pour chaque grille à 2,20 € jouée, 0,54 € sera reversé à la Fondation du patrimoine. Dix codes Loto seront également tirés au sort à chaque tirage, permettant au gagnant de remporter 20 000 €.

Olivier SCHLAMA

Les sites lauréats en Occitanie

  • Château et chapelle de Nogarède à Sieuras (09)
  • Chapelle des morts de l’Abbaye de Fontfroide à Narbonne (11)
  • L’Eglise de Mauriet à Saint-Martin-d’Armagnac (32)
  • La Folie de Cadenet à Castries (34)
  • Salle capitulaire du couvent de l’Hôpital-Beaulieu à Issendolus (46)
  • Kiosque à musique du jardin public de Rodez (12)
  • l’Ecurie du château de Molezon (48)
  • Orangerie du jardin de Massey à Tarbes (65).
  • Chapelle de la Confrérie des Pénitents Gris à Aigues-Mortes (30)
  • L’Ancienne chapelle Saint-Martin à Vaudreuille (31).
  • Remparts de Villefranche de Conflent (66). 
  • Pigeonnier du Travet à Labastide-St-Georges (81).
  • Ancien Palais de Justice à Moissac (82)

Le patrimoine, c’est sur Dis-Leur !