Escapade (6) : Sur la piste des jouets d’autrefois, à 80 km/h

L'expo bateaux-jouets au Musée de la Mer de Sète... ne tient pas vraiment ses promesses. Photo Ph.-M.

Les vacances, c’est un bon moment pour retrouver un peu de son âme d’enfant ! Et pour cela, le département de l’Hérault offre un sympathique circuit à effectuer en toute sérénité, à 80 km/h, puisque c’est (encore) la vitesse à respecter sur les routes départementales… En commençant par Pèzenas, là où souffle l’esprit de Molière et de Bobby Lapointe.

Pèzenas, ville de métiers d’art et de traditions… La petite cité héraultaise ne manque pas d’attraits et les raisons ne manquent pas d’y faire un petit détour : musées, boutiques d’artisans d’art et de brocanteurs en flânant dans les ruelles pavées. ici est né Bobby Lapointe, ici a séjourné Molière… Mais c’est une autre histoire. Le passé qui nous intéresse aujourd’hui est tout autre. C’est celui de l’enfance et des merveilles d’antan, au Musée international du jouet !

Pézenas : Entre grenier nostalgique et Caverne d’Ali Baba

Une vitrine parmi tant d’autres… 6000 jouets sont exposés à Pèzenas… Photo D.-R.

C’est un peu comme pousser la porte d’un grenier familial… Vous qui entrez ici, abandonnez vos préjugés d’adultes. Pour les plus jeunes, c’est une découverte, une plongée dans le monde oublié des vrais jouets, ceux qui ont nourri l’imagination et la créativité des générations précédentes. Pour les plus âgés, c’est une bouffée de nostalgie où chaque vitrine appuie sur un recoin de la mémoire

Certains des jouets exposés sont familiers. D’autres ont fait rêver l’enfant que l’on était… La variété des pièces présentées ont de quoi toucher toutes les générations antérieures à l’hégémonie du jeu-vidéo, mais aussi les plus jeunes, souvent fascinés par les milliers de pièces (plus de 6000 sont exposées) à travers 5 salles thématiques à découvrir. Dans un lieu dont l’ambiance désuette, presque poussiéreuse, donne ses lettres de noblesse à la mode « vintage« …

C’est un lieu d’exposition, mais aussi un lieu de rencontre et d’échange. Il est facile de nouer le dialogue autour d’un souvenir commun, ou d’évoquer tant de souvenirs. Trains électriques, poupées, modèles réduits, figurines, objets en bois ou portes-cléfs, robots, playmobils… Le tout dans un désordre raisonné qui laisse l’esprit vagabonder au gré des envies. on y resterait bien un peu plus, mais…

Sète : plutôt un clapotis qu’une déferlante

Musée de la Mer : bataille navale en Playmobil…Photo Ph.-M.

Mais il faut reprendre la route pour couvrir en une quarantaine de minutes à 80km/h et si la circulation est fluide, les 36 kilomètres qui, par la D613, relie Pèzenas à Sète. C’est une exposition temporaire qui nous entraîne jusqu’au Musée de la Mer : « Bateaux-Jouets de l’enfance – De 1950 à nos jours« .

Au foisonnement piscénois succède une forme de « sobriété« …  C’est un peu la particularité de ce musée qui ne tient pas vraiment ses promesses. Un Musée de la Mer, dans une cité maritime aussi prestigieuse que la ville qui a vu naître Paul Valéry, Brassens, Jean Vilar, Di-Rosa… On s’attend à quelque chose d’une généreuse abondance méditerranéenne. Mais une fois passée la porte de ce bâtiment moderne (qui abritait autrefois les locaux de l’Ifremer), l’espace tend plutôt vers une froideur épurée.

« Maman les p’tits bateaux… » (air connu). Photo Ph.-M.

Un bon point, l’entrée est gratuite… on peut flâner un peu dans les salles consacrées à l’histoire du port de Sète, à travers les jolis reconstitutions d’embarcations réalisées par André Aversa, l’héritier d’une longue ligné de charpentiers de marine. Un peu de joutes aussi. On est à Sète, c’est donc incontournable mais ,même dans ce domaine, l’ambiance reste quelque peu ascétique. Mais si nous sommes là, c’est pour ce qui se passe aux niveaux -1 à -3… Ne rêvons cependant pas de salles débordantes de jouets.

L’événement sonne un peu creux. Certes les vitrines sont sympathiques et quelques panneaux consacrées à des bandes dessinées (Pepito, Bibi Fricotin, Cousteau…) plutôt originaux. Mais ce n’est pas la déferlante. Plutôt un subtil clapotis. Agréable au demeurant, mais qui laisse sur sa faim. Le plus beau de l’expo, c’est son affiche !

Montpellier : Mini-musée et marques de prestige

Allez, il sera toujours temps de revenir à Sète. Mieux vaut prévoir un certain temps pour s’extirper de la circulation si mal régulée de cette île décidément toujours aussi singulière, avant d’entamer le trajet qui en 33 kilomètres et environ 46 minutes, par la D612, va nous mener à 80km/h jusqu’à Montpellier. Là, on se gare et on continue à pieds. Jusqu’au centre ville (l’Ecusson) où vous attend la jeunesse éternelle du magasin Pomme de Reinette (et non loin, son pendant pour les plus petits, Pomme d’Api). Impossible de rater ses vitrines décorées qui font penser à un show-room du Père Noël !

Entrez dans un univers merveilleux… Chez Pomme de Reinette, à Montpellier.

Depuis près d’un demi-siècle (1972) c’est l’écrin magique d’une véritable mine de jouets. Le visiteur traverse l’entrée consacrée à de multiples petits objets (accessoires pour maisons de poupées, puzzles, casse-têtes…) pour accèder à la salle des figurines avant d’arriver dans celle des cartes en traversant une forêt, puis de franchir une porte en forme de tour qui débouche sur l’espace de prestidigitation, avant de prendre son envol vers la dernière pièce aux allures de vaisseau spatial.

Mais il faut aussi (surtout) accèder à l’étage, au minuscule « musée du jouet », comme un cabinet d’amateur. Ici, dans ce rêve de collectionneur, on peut admirer les plus rares des Pixis (figurines en plomb de personnages divers) Dinky toys (voitures miniatures) et autres marques de prestige. Un lieu magique !

Philippe MOURET

Musée international du jouet, à Pèzenas : 2b Rue Montmorency (à côté de l’Office de Tourisme) Tél/fax 04 67 35 92 88. Jusqu’au 22 septembre inclus : Ouvert 7 jours sur 7 de 10 h à 19 h non stop. Adultes 5€, séniors 4€, Tarif réduit (enfants, etc) 3,50€.
Musée de la Mer, à Sète : 1, rue Jean-Vilar. jusqu’au 31 octobre, ouvert du mardi au dimanche, de 10h à 19h. Tél : 04 99 04 71 55. Entrée gratuite cet été.
Pomme de Reinette (et Pomme d’Api), à Montpelleir : 3, rue de l’Aiguillerie. Tél. : 04 67 60 52 78 amstramgram34@hotmail.fr Le lundi 14h – 19h et du mardi au samedi
10h30 – 12h30 et 14h – 19h.
A voir aussi dans le département : Le Palais de la maquette – musée du jouet de Valras-Plage. Sur 200 m², des maquettes géantes et animées, toute la féerie des jeux de construction en LEGO et K’NEX. En juillet et aoput, ouvert tous les jours de 10h à 20h. 11, rue du Lieutenant Panis Tel: 04 67 39 13 53. Et dans le Gard (à 60 km de Montellier) le Musée des poupées et Nounours de Lézan, une collection de 2000 pièces dont la plus ancienne remonte au XVIIIe siècle ! Jusqu’au 31 août , tous les jours de 11h à 18h. 4, rue de Lestrangladou. http://myoldbear.free.fr

Découvrir aussi sur Dis-Leur !

Une expo au MIAM de Sète : Certes Bernard Belluc n’est pas le seul artiste présenté à la nouvelle expo du Miam. Mais on a parfois l’impression que les autres artistes ne sont là que pour mieux faire ressentir la poésie foisonnante et sensible de cet « inclassable » qui illustre à lui seul toute la magie de ce lieu à nul autre pareil… La plaquette de l’expo le présente comme « collectionneur, figuriniste et artiste contemporain »… C’est dire toute la complexité de ce personnage, co-fondateur du Musée international  des Arts modestes (l’installation permanente des vitrines du 2e étage est son oeuvre), aussi difficile à saisir qu’agréable à découvrir. Lire la suite…