Archéologie : Narbonne vous invite à entrer dans les RAN

Narbonne accueille les 6es Rencontres archéologiques (RAN) jusqu'au 17 novembre. Photo ©Ville de NARBONNE

Les Rencontres archéologiques de la Narbonnaise (les RAN), du 13 au 17 novembre, ce sont 5 jours dédiés à l’archéologie à Narbonne, sur tous les supports et pour tous les publics, en accès gratuit.

Un bac de fouille (avec l’Inrap) pour initier les jeunes à l’archéologie. Photo ©INRAP

Il y en aura pour tous les goûts ! C’est en effet un programme riche et varié qui a été concocté par les organisateurs de cette sixième édition, des chercheurs les plus érudits aux amateurs de jeux vidéo, avec une exposition des aquarelles représentant des paysages de l’Égypte antique réalisées par Jean-Claude Golvin pour les besoins du jeu vidéo Assassin’s Creed Origins.

Jean-Claude Golvin sera particulièrement à l’honneur lors de cette édition, avec notamment ce mercredi 13 novembre, une séance de dédicace de sa première bande dessinée (dont nous avons déjà parlé sur Dis-Leur ! voir ICI). En collaboration avec la scénariste Chantal Alibert, il a conçu une intrigue captivante se déroulant au IIIe siècle de notre ère, avec pour théâtre Rome et la première capitale de la Gaule, Narbo-Martius (Narbonne)…

Vingt et un films documentaires en compétition

En compétition : « Enquête en eaux profondes, la piste du vin », un film de Guilain Depardieu. Coproduction GEDEON Programmes,DRASSM, Science & Vie TV,RMC Découverte

Ce même jour se déroulera une première « journée Recherche » (de 9h à 18h) sur le thème Marbre et architecture dans les Gaules. Car, si le marbre est le matériau par excellence de l’architecture romaine, il n’a que rarement fait l’objet d’études spécifiques pour la Gaule romaine. Mais les découvertes régulières qui ont lieu en France permettent de renouveler la connaissance de l’utilisation de ce matériau. Les meilleurs spécialistes français de l’architecture romaine et de son décor sont justement à Narbonne pour présenter le résultat de leurs dernières recherches. Et le soir, à partir de 20h, cérémonie d’ouverture des Rencontres, avec la projection de deux (sur 21) des films en compétition pour le Festival du film documentaire grand public…

Autre compétition à l’ordre du jour, celle du Grand prix du livre d’archéologie, pour lequel 15 ouvrages sont présentés, depuis L’audace de Sapiens – Comment l’humanité s’est constituée de Marcel Otte (éd. Odile Jacob) à Graffiti & Bas-Reliefs de la Grande Guerre de Gilles Prilaux (éd. inrap/Michalon)… Un stand « Livres et BD d’archéologie » permettra de découvrir tous les ouvrages et d’obtenir des dédicaces des auteurs présents.

Assassin’s Creed Origins et Alix s’exposent

Et au fil de la semaine, jusqu’au samedi 17 novembre, projections, rencontres, expositions figurent au programme de ces 6es Rencontres (Le programme complet et toutes les informations pratiques en cliquant ICI). Les RAN sont organisées par l’association Arkam, avec le soutien de la Drac, la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, le département de l’Aude, le Grand Narbonne, la Ville de Narbonne, et de partenaires privés. La Commission Archéologique de Narbonne, présidée par le professeur Jacques Michaud, participe également à l’organisation de cette manifestation.

Deux coups de coeur pour l’occasion : l’exposition consacrée aux aquarelels d’Assassin’s Creed Origins au Palais-musée des Archevêques (jusqu’au 31 décembre) et une autre expo (à l’Horreum Romain) consacrée à la bande dessinée Alix (qui fête en 2018 ses 70 ans, à découvrir en cliquant ICI) en partenariat avec  La Foire aux Images et le festival BD de Lagrasse.

Un petit détour du côté de Arles…

Pour les amateurs d’archéologie, un détour s’imposera ensuite du côté de la région voisine, pour une visite au musée départemental Arles antique (Bouches-du-Rhône) où l’exposition Voyage en Méditerranée, la mosaïque aux îles se terminera le dimanche 18 novembre. Ornement d’une villa romaine, découverte sur le site d’Haïdra en Tunisie, cette pièce unique restaurée à Arles depuis près d’un an, est un témoignage précieux du patrimoine archéologique romano-byzantin.

La prochaine exposition au musée départemental Arles antique… consacrée à l’armée romaine…

Et à partir du 15 décembre (jusqu’au 22 avril 2019), place à L’armée de Rome, la puissance et la gloire… Dans une première partie, l’exposition donnera à voir ce qu’était l’armée romaine : le véritable outil de la puissance de Rome pour dominer le monde. L’infanterie, bien sur et les fameues « Légions », mais aussi la marine, souvent oubliée, qui était l’autre pilier de la suprématie romaine. La Méditerranée devenant véritablement une mer intérieure, dont le contrôle était assuré par l’installation de nombreuses infrastructures portuaires. L’archéologie expérimentale a par ailleurs permis de faire avancer les recherches dans le domaine de l’histoire militaire et c’est à travers le prisme de la reconstitution, que le légionnaire romain se dévoilera dans une seconde salle consacrée à l’Histoire vivante…

Tous les détails sur le musée Arles antique sur le site officiel en cliquant ICI.

Philippe MOURET