Tomorrow Wine : À la recherche des nouveaux talents de l’économie du vin

Robin Boulay, étudiant à Su-Agro Montpellier, en alternance avec la fonction de commercial au Vhateau La Castille dans le Var. Photo D.-R.

Le concours Tomorrow Wine s’inscrit dans la tendance des business games, en mettant en concurrence des étudiants suivant une formation en commerce ou en marketing du vin au sein d’une école française. Un jury, constitué de directeurs marketing issus de plusieurs grandes maisons de vin, décernera à trois d’entre eux trois chèques de 10.000, 2.500 et 1.000 euros. Pour l’édition 2021, Emma Costalonga et Robin Boulay portent les couleurs de SupAgro Montpellier…

Cette année, Tomorrow Wine proposait aux étudiants de réfléchir aux problématiques actuelles de la filière vin. Chaque équipe arborant la position de consultants auprès des jurés, directeurs marketing des maisons de vin et caves coopératives, ainsi qu’auprès du directeur de la rédaction de La Revue du Vin
de France, en répondant à une problématique qu’ils avaient eux-mêmes formulée.

« Un véritable tremplin » pour une nouvelle génération

Communication et développement durable, enjeux des packagings, stratégie commerciale, consommation des moins de 35 ans, digitalisation de l’offre vin et place de la presse dans cet univers économique… autant de thématiques qui
ont été au cœur de la finale 2021.

Les 5 équipes finalistes ont été sélectionnées « sur des critères de cohérence, de
pertinence et d’originalité ainsi que sur la qualité de présentation de leur dossier » précisent les organisateurs. Elles soutiendront leurs projets lors d’un oral à Paris le 8 mars prochain. Ainsi, plus qu’un concours, Tomorrow Wine se veut « un véritable tremplin pour la nouvelle génération, lui donnant la possibilité d’exprimer sa créativité et sa capacité à faire évoluer le monde » du vin.

Uu duo en Licence Pro à SupAgro Montpellier

Emma Costalonga, en Licence Pro à SupAgro et en alternance au Domaine du Mas Rouge, à Vic-la-Gardiole dans l’Hérault. photo D.-R.

Quatorze équipes étaient sur la ligne de départ. Il n’en reste donc plus que 5, dont le duo issu de SupAgro Montpellier. Tous deux en Licence Professionnelle « Responsable Commercial Vins et Réseaux de Distribution » Emma Costalonga et Robin Boulay suivent un  enseignement en alternance. Emma au au développement commercial au Domaine du Mas Rouge (muscats de Frontignan et Mireval, vins… à Vic-la-Gardiole, dans l’Hérault) et Robin est commercial chez Château La Castille dans le Var.

Leur projet baptisé « Go2Wine » est une application mobile permettant de mettre en relation les jeunes consommateurs millenials de moins de 35 ans avec les cavistes indépendants.

Bordeaux en force, et les filles au sommet

Ils seront face à quatre équipes exclusivement féminines : Laure Beauvais et Margot Le Velly de l’EFAP Bordeaux, « La Chopine : Wine Hall coopératif » (lieu événementiel dédié aux vignerons en cave coopérative). Joséphine Bollet, Emmanuelle Lucet et Elsa Tanoukhi de la Burgundy School of Business à Dijon « L’Essence du Terroir » (une offre de packaging sensoriel).

Et deux autres équipes issues de l’EFAP Bordeaux : Sybille Traën et Eva Dumas « Walk 4 Wine » (une étiquette interactive permettant la découverte du patrimoine) et Honorine Auvray associée à Ambre Colovray : « Viticult’her » (Première marque de vins biologiques exclusivement produits par des femmes).

Les finalistes de l’édition 2020 de Tomorrow Wine, déjà exclusivement féminines. Photo D.-R.

Philippe MOURET

Vinventions, à l’origine de Tomorrow Wine. Spécialiste des solutions de bouchage avec 2.8 milliards de bouchons vendus en 2019, Vinventions emploie plus de 550 collaborateurs répartis sur 8 sites de production (Belgique, France, Allemagne, Italie, Argentine, Afrique du Sud, États-Unis, Chine) pour ses 5 marques de produits – Nomacorc, Syntek, Ohlinger, Alplast, Vintop – et ses 2 marques de services – Wine Quality Solutions & Wine Marketing Solutions.
Une nouveauté pour cette édition 2021, Bernard Magrez Startup Wine, a intégré le concours en tant que Business Angel. A l’issue de la finale, des équipes spécialisées de cet incubateur dédié au secteur viti-vinicole et à l’œnotourisme sélectionneront les candidats les plus innovants pour étudier la faisabilité de leur concept et les aider à créer leur start-up. Les organisateurs du concours entendent ainsi encourager l’aboutissement d’un projet tourné vers l’innovation via ce parrainage de six mois. Tomorrow Wine, véritable tremplin pour l’entreprenariat au sein de la filière vin !

Dis-Leur ! parle de vin…

  • Les blancs « Côtes de Gascogne », prêts à être dégustés. Lire la suite…
  • Un Millésime Bio 100% digital pour soutenir la filière. Lire la suite…
  • Les Costières de Nîmes prennent de la bouteille, c’est la quille pour « La Nîmoise » ! Lire la suite…