Saveurs : L’Ail Rose de Lautrec, trésor culinaire du Tarn

L'Ail Rose de Lautrec : au coeur de la fête vendredi et samedi... Photo D.-R.

C’est la Fête de l’Ail Rose, aujourd’hui et demain à Lautrec (Tarn). L’histoire d’un produit ancestral, devenu un symbole de la qualité des productions de l’Occitanie ; Label Rouge depuis 1966 et IGP (indication géographique protégée) depuis 1996. Place à la fête !

L’Ail Rose de Lautrec est célébré chaque année les premiers vendredi et samedi du mois d’août. Au programme de ce rendez-vous qui remonte aux années 70, un rassemblement de confréries de toutes la France, la dégustation de soupe à l’ail, le concours de la plus longue « manouille » (grappe d’ail), des animations et naturellement un marché de producteurs. Le programme complet ICI.

Une fête, une légende et un produit d’exception

Une fête éminemment familiale autour d’un produit dont l’origine remonte à quelques milliers d’années. L’ail en effet est apparu il y a environ 5000 ans, en Asie centrale. Mais ce n’est qu’au moyen-âge qu’il serait apparu dans la région de Lautrec. selon la légende : « Un marchand ambulant se serait arrêté au lieu-dit l’Oustallarié à Lautrec afin de se restaurer. N’ayant pas d’argent, il aurait réglé son repas avec de jolies gousses roses. Celles-ci auraient ensuite été plantées par l’hôtelier, ce qui aurait popularisé l’ail rose qui s’est ensuite fortement développé dans la région. » (*)

Au fil des années, une filière de savoir-faire s’est imposée. Concrétisée par le Labal Rouge obtenu en 1966 (c’est d’ailleurs le seul ail qui en bénéficie), puis l’IGP en 1996. L’Ail Rose de Lautrec puise avant tout ses qualités des coteaux argilo-calcaires du Tarn. La surface d’Ail Rose de Lautrec certifiable est de 360 hectares répartis sur la zone IGP/Label Rouge (88 communes dans le sud-ouest du département).

Un goût subtil et sucré pour de nombreuses recettes

Pour pouvoir prétendre au Label Rouge et à l’IGP Ail Rose de Lautrec, les producteurs doivent respecter un cahier des charges strict qui précise des éléments tels que : les conditions de préparation des semences, les dates de plantation, la rotation culturale, la quantité d’engrais, les dates de récolte, les conditions de séchage, de triage et de conditionnement.

Un produit qui mérite bien le détour du côté du Tarn. D’autant que si la fameuse « tarte à l’ail » est un classique ce ne sont pas les recettes qui manquent, que rehausse la saveur de cet ail si particulier au goût subtil et sucré. Soupe à l’ail, brochettes d’ail et pain d’épices, tronçons de lotte au jus d’ail de Lautrec et bien d’autres….

Pas besoin d’en dire plus… il suffit d’aller dans le Tarn pour profiter encore ce vendredi soir (2 août) et samedi 3 août de la fête et surtout des saveurs de cette plante unique dont la commercialisation de la récolte 2019 vient à peine de commencer. Une certitude en tout cas, il n’y aura pas de vampire dans le coin !

Philippe MOURET