Rock : The Limiñanas sortent (enfin) de l’ombre…

The Limiñanas Marie et Lionel, le duo Limiñanas. Photo Eric Catarina

Pour le duo de Cabestany, dans les Pyrénées-Orientales, le cinquième album est celui d’une maturité reconnue… Avec la présentation en vedettes de la Une du magazine mythique Rock & Folk !

Leur nouvel album Shadow People vaut aux Limiñanas une reconnaissance enthousiaste dans l’Hexagone. Les Catalans Marie et Lionel deviennent ainsi, enfin (!) prophètes en leur pays, après avoir ces dernières années conquis les amateurs de rock de tous les pays voisins… Lionel déclarait récemment dans Le Figaro : « Désormais, on peut jouer dans toute la France devant des publics honorables. » Le groupe s’apprête à faire un monumental tour de France pour défendre son disque. Ils seront notamment en concert le 10 février prochain, 21h) à El Mediator, à Perpignan et le 15 mars au Rockstore à Montpellier…

Si la presse nationale fait désormais des gorges chaudes de ce duo, du Figaro à l’émission C à Vous (voir la vidéo ICI), Dis-Leur ! par la plume de son chroniqueur Olivier Martinelli avait déjà longuement évoqué leur talent… Dans une chronique estivale :

« La voiture filait vers la Costa Blanca. Je conduisais, concentré sur la route. La musique des Limiñanas fusait des baffles. Des flammèches électriques emplissaient l’habitacle. Ma fille observait les paysages pelés à travers la vitre en chantonnant. Mon fils était penché sur sa tablette, imperméable à tout. Sylvie somnolait à ma droite. Les yeux fixés sur l’asphalte, je revoyais d’autres départs, d’autres routes inciser les mêmes paysages… » Lire la suite ICI

Mais aussi pour un grand entretien : « Quand j’ai rencontré Lionel Limiñana, la musique de son groupe emplissait la maison depuis des mois déjà, emplissait l’habitacle de ma voiture, emplissait ma tête. Je l’ai abordé à la fin d’un concert pour le féliciter. Je lui ai confié que j’étais certainement le seul, parmi les spectateurs du soir, à savoir préparer les Migas, le plat dont les Limiñanas donnent la recette dans « Migas 2000″… Un entretien plein de sensibilité à l’écrivain sétois Olivier Martinelli » Lire la suite ICI