Chronique du XIII : A Barcelone, des Dragons plus Catalans que jamais

rugby à XIII les Dragons catalans ©FFRXIII

“Mès que un club”… Plus qu’un club, c’est la devise du FC Barcelone inscrite en lettres d’or dans sur les travées du légendaire stade du Camp Nou. Ce samedi 18 mai, à 16h30, la rencontre de la quinzième journée du Super League entre les Dragons catalans et Wigan sera aussi bien « plus qu’un match !”

Ce face à face entre le dernier vainqueur de la Challenge Cup et le champion de Super League 2018 sera un événement à marquer d’une pierre blanche. Pour la première fois, une rencontre de XIII impliquant un club professionnel français se déroulera à l’étranger et dans l’un des plus grands et célèbres stades du monde.

Battre le record d’affluence de Super League

A cette occasion, le record d’affluence pour un match de Super League hors phases finales datant du 25 mars 2005 (25 004 spectateurs au DW Stadium de Wigan pour la venue de Warrington) a toutes les chances d’être battu. “Et si l’on atteignait les 27000, 28000 spectateurs, ce serait un exploit” confirme Bernard Guasch, le président des Dragons qui espère secrètement titiller la barre des 30 000 spectateurs grâce à la campagne de promotion lancée ces derniers jours par le Barça.

Le 23 septembre dernier, un mois après leur triomphe à Wembley en finale de la Challenge Cup, les joueurs des Dragons avaient déjà été ovationnés par le public du Camp Nou à la mi-temps de Barcelone-Gérone. Le président du club catalan, Josep Maria Bartomeu, avait alors insisté pour aller plus loin encore dans cette montée de catalanité transfrontalière.

Toute la Catalogne est mobilisée

“Lors du déjeuner, il m’a proposé de venir disputer un match de championnat ici à Barcelone, raconte Bernard Guasch. J’ai pensé qu’il parlait du stade de Monjuïc mais non, il voulait que ce match ait lieu au Camp Nou. Il a ajouté qu’il se chargeait d’y faire venir du monde. On a donc très vite commencé à étudier la faisabilité économique d’un tel projet. Cela n’a pas été simple mais nous sommes arrivés à le concrétiser.” 

Persuadé que « le XIII a besoin d’événements forts pour faire parler de lui et sortir de l’anonymat”, le président des Dragons espère que cette rencontre exceptionnelle va marquer “le début d’un feuilleton” et qu’elle « aura une suite.” Au plan international, le coup de projecteur est dores et déjà garanti. Ce choc sera retransmis en direct en France (BeIN Sports), en Angleterre (Sky), en Espagne (TV 3) mais aussi en Nouvelle-Zélande et en Australie (Fox TV). Plus qu’un match, vraiment !

Ph.M

Sur le même sujet :