En bref : Bus informatique itinérant, emploi 3.0 en Lozère, politique, culture…

Bus informatique itinérant en Haute-Garonne, emploi 3.0 en Lozère, Observatoire de la parité, Scopelec, Ultra trail, Canal du Midi, politique, culture, tourisme, start-up… Vos rendez-vous en région Occitanie Pyrénées-Méditerranée.

Bus contre la fracture numérique. Vendredi 17 novembre, lors du Forum régional de l’économie sociale et solidaire organisé par l’Adepes, Patrick Pignard, vice-président du département de Haute-Garonne, en charge de l’insertion et de l’économie sociale et solidaire a remis le prix « Citoyenneté et territoire » au projet. Le bus mobile informatique qui a pour objectif de réduire la fracture numérique sur le territoire et en particulier dans les zones rurales.

La mission de ce bus itinérant est d’accompagner les personnes éloignées des usages numériques et désorientées par rapport à la dématérialisation des procédures administratives, mais aussi d’effectuer de la veille technologique pour des entreprises. A partir de janvier 2018, le bus sillonnera le territoire, et en priorité les secteurs du Comminges entre Bagnères-de-Luchon et le Saint Gaudinois.

« Ce 17ème Forum régional est une formidable vitrine pour les acteurs haut-garonnais de l’économie sociale et solidaire, qui créent des emplois non délocalisables et génèrent de véritables bassins de solidarités économiques et humaines. Je me réjouis que le conseil départemental récompense le projet du Bus mobile de l’informatique dont les missions coïncident parfaitement avec les engagements politiques du département pour favoriser l’accès au numérique sur l’ensemble du territoire », déclare Georges Méric, président.

L’Adepes, Agence de Développement et de Promotion de l’économie solidaire en Occitanie, a été créée il y a17 ans dans l’objectif de réunir les acteurs régionaux de l’ESS, de créer des synergies et de faire connaître auprès du grand public les initiatives solidaires en Occitanie.

Des agglos en réseau. Le Conseil de développement de Sète agglopole Méditerranée pose les bases d’un réseau régional. Vendredi 17 novembre, Jean-Guy Majourel, président du Conseil de développement de Sète agglopôle Méditerranée et Didier Bardy, président du conseil de développement Portes de Gascogne ont réuni les présidents des conseils de développement d’Occitanie afin de leur proposer la création d’un réseau régional. L’objectif de ce réseau serait d’échanger et de mettre en commun les bonnes pratiques, de travailler sur des thématiques communes transversales et de partager des données utiles à l’ensemble des Conseils de développement.

Eliane Rosay, vice-président de Sète agglopôle Méditerranée, chargée de l’interface entre les élus et le Conseil de développement a vivement encouragé cette initiative innovante et qui apportera une réelle efficience aux travaux déjà portés par le Conseil de développement de l’agglopôle. Le Conseil de développement de Sète agglopôle méditerranée est une instance de démocratie participative composé de 102 membres bénévoles issus de la société civile. Il constitue une instance de consultations, de réflexions et de propositions sur les orientations majeures des politiques publiques locales.

Le Fise redécolle !  La tournée des amateurs du Fise (Festival international des sports de glisse) débute le 25 novembre 2017, à Saint-Jean-de-Védas, près de Montpellier (Hérault).
Ensuite, ce seront Vendargues, Fabrègues et Castries qui accueilleront des jeunes sportifs adeptes du BMX, roller, skateboard et de la trottinette. Un classement dans chaque discipline sera effectué avec des récompenses : prize money pour les 18 ans et plus et cartes cadeaux pour les moins de 18 ans. Les disciplines BMX et roller permettront aux jeunes de se qualifier pour les épreuves du Fise 2018, et ainsi se mesurer aux champions.

Emploi/Lozère : C’est une première entre un département et Pôle emploi. Le département de la Lozère vient de lancer le sitehttp://lozerenouvellevie.com/ auquel Pôle emploi contribue sur le volet offres d’emploi. L’API (interface de programmation se développe et va concerner tous les territoires. Comment ça marche ? Les offres d’emploi mises en ligne sur le site sont très régulièrement mises à jour puisqu’elles viennent automatiquement du site de Pôle emploi en Lozère. Pôle emploi met à disposition des collectivités territoriales qui le souhaitent l’ensemble de ses offres d’emploi en cours. Les candidats sont redirigés vers le site pole-emploi.fr. Les internautes ont également la possibilité de proposer des offres en contactant directement l’administrateur du site à : offres@lozerenouvellevie.com Le Département Lozère souhaite attirer ainsi plus d’habitants, de touristes, d’entreprises et d’investisseurs

Parité : Après Colomiers (Haute-Garonne) en 2016, l’Observatoire régional de la parité d’Occitanie avait choisi Saint-Affrique (Aveyron) pour tenir  l’Assemblée régionale des femmes d’Occitanie de 2017 : une manière de confirmer l’extension de son action à l’échelle de la région 0ccitanie. L’Observatoire régional de la parité d’Occitanie a ainsi inauguré le Tour de France de l’égalité, initié par le gouvernement, dont l’objectif est d’écouter, recueillir des bonnes pratiques et identifier des propositions. L’un des constats étant que la place des femmes reste faible dans les intercommunalités (30,8% en 2017). « Il reste beaucoup à faire dans les intercommunalités et dans bien d’autres organismes, comme les Pôles d’Equilibres Territoriaux et Ruraux, où la question de la parité n’a pas été posée » a notamment souligné Pilar Chaleyssin, maire d’Aubay et président de l’association des maires du Gard… Dis-Leur ! reviendra plus longuement sur ces débats…

Social : A l’Hospitalet-près-l’Andorre (Ariège), le maire et Arnaud Diaz, président de l’association Que la Montagne est Rebelle, et tous les acteurs mobilisés avaient raison d’y croire. La Direction générale de la cohésion sociale vient d’officialiser la création de la Maison des Cimes, emblème local d’innovation sociale en territoire rural. La structure répond à trois enjeux forts : créer un établissement social d’insertion, lieu d’accueil de femmes avec enfants favorisant l’autonomie, initier une nouvelle offre de service social permettant de répondre à la désertification des territoires ruraux, et bâtir un lieu de vie, porteur de développement local. Ouverture prévue : printemps 2019.

Économie : Le groupe SCOPELEC déménage pour regrouper à l’automne 2018 sur la commune de Saint-Orens de Gameville ses trois sites actuels du sud-est toulousain alors basés à Ramonville Saint-Agne, et Labège. Ce sont près de 200 des 670 salariés que compte le groupe en Occitanie, qui s’établiront dans ce nouveau bâtiment de 4 500 m2 dès l’automne 2018 à la Porte du Lauragais. Présent dans 80 sites en France et Outre-mer, le Groupe Scopelec est un acteur clé en Occitanie du secteur de l’Économie sociale et solidaire (ESS, plus de 100 recrutements cette année dans la région), qui devrait réaliser en 2017 un chiffre d’affaires avoisinant les 400 M€, dont 100 millions d’euros en Occitanie, il est spécialisé dans la conception, l’exploitation et la maintenance d’infrastructures de télécommunications publiques et privées. Le Groupe Scopelec compte plusieurs agences de proximité en Occitanie notamment à Revel (siège social), Albi, Castres, Montauban, Pamiers, Olemps, Mende, Nîmes, Trèbes, et Perpignan.

 Agriculteurs : La Coordination Rurale (CR), deuxième syndicat agricole en France, a organisé le 4 octobre une action symbolique à proximité de l’Assemblée nationale afin d’interpeller les députés sur le travail à perte : une réalité du monde agricole que la CR souhaite voir venir au cœur des discussions des États généraux de l’alimentation.  Une délégation de la CR prendra place avec une baguette gonflable de 4 mètres, 577 vraies baguettes de pain – une pour chaque député – et un message très simple sur les sachets : « Vous la payez 1 €, on nous paie 0,03 €. » À travers cet exemple, la Coordination Rurale souhaitait rappeler qu’aujourd’hui toutes les productions sont concernées. Les agriculteurs « veulent des prix rémunérateurs, pas des primes qui les maintiennent sous perfusion. »

 

Autoroutes : Vinci Autoroutes poursuit les opérations d’aménagement de la bifurcation A9 (axe Toulouse-Narbonne) / A61 (axe perpignan-Orange) au niveau de Narbonne. Ces travaux (qui se déroulent entre 21h et 7h00 pour limiter la gêne à la circulation) vont entraîner plusieurs fermetures ponctuelles de cette jonction A9/A61 jusqu’à la mi-décembre 2017. Des itinéraires de déviation sont mis en place pour accompagner les conducteurs. Tous les détails sur www.vinci-autoroutes.com

Photo : DR.Christophe Rivenq

Canal du Midi : L’oeuvre de Pierre-Paul Riquet gardera son classement à l’Unesco. L’Etat français vient en effet de signer le décret de classement de l’ouvrage qui relie Toulouse à Sète et qui est visité par 2,5 millions de touristes chaque année. Il y avait le chancre coloré, champignon microscopique qui flingue ses dizaines de milliers de platanes et son envoûtante voûte végétale unique au monde. Le Canal du Midi devait faire face à une autre menace. L’Unesco réclamait aux pouvoirs publics de classer et donc protéger les abords de ce joyau de 220 km de long, créé il y a 350 ans. Curieusement, le site est classé au patrimoine mondial de l’humanité depuis 1996 mais seuls quelques ouvrages d’art remarquables sont classés monuments historiques par la France, qui avait donc bizarrement oublié de le classer dans son intégralité.

Tourisme : La Ville de Sète (Hérault) a obtenu le classement de station de tourisme. Une reconnaissance de l’attractivité touristique de la ville et de la politique menée en la matière. Depuis 1973, Sète est classée en station balnéaire. Valable douze ans le nouveau label est réservé aux destinations d’excellence. Deux thématiques ont été retenues pour mettre en avant la vocation touristique de Sète : Culture-Patrimoine et Sport ainsi qu’une option Gastronomie. Un dossier aux enjeux importants car il conditionne le montant de la DGF (dotation globale de fonctionnement, la principale aide financière de l’Etat aux collectivités).

Alzheimer : A l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre la maladie d’Alzeihmer, Stéphane Junique, président d’Harmonie mutuelle et Dominique Letourneau, président du directoire de la Fondation de l’Avenir, ont remis le prix harmonie mutuelle Alzeihmer qui soutient financièrement les travaux d’un chercheur visant à faire reculer cette maladie.

M. Letourneau, président de la fondation, Sandrine Andrieu, spécialiste de l’Alzeihmer, M. Junique, président d’Harmonie Mutuelle. Photo : DR.

C’est Sandrine Andrieu, praticien hospitalier au CHU de Toulouse, qui en est la lauréate. Son projet ? Concentrer ses efforts sur la prévention, en l’absence de traitement curatif ; la détection de la maladie est désormais possible à des stades de plus en plus précoces. Aujourd’hui, trois millions de Français sont directement ou indirectement touchés par l’Alzheimer ; dont 850 000 malades. Et 225 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année. Un défi.

Prix : Le téléfilm Mention Particulière, tourné à Toulouse, a été doublement primé à l’occasion du Festival de la fiction TV de La Rochelle. Réalisé par Christophe Campos et produit par Caminando Productions pour TF1, ce téléfilm a reçu le prix du Meilleur scénario et le prix du Jeune espoir féminin Adami pour la comédienne Marie Dal Zotto. Bruno Salomone, Hélène de Fougerolles et Maïra Schmitt, jeune comédienne montpelliéraine, figurent également au casting. Mention Particulière a été tourné à Toulouse avec la participation de nombreux techniciens, comédiens et figurants de la région.  La Région Occitanie a accompagné le projet à hauteur de 90 000 €. Ce téléfilm, bientôt diffusé sur TF1 raconte l’histoire de Laura, trisomique âgée de 21 ans, qui a décidé de passer son bac comme n’importe quelle jeune fille de son âge.

Yves Navarre : Les amis d’Yves Navarre avaient invité tous les amoureux de l’écrivain et les amateurs de littérature en général le jeudi 21 septembre à la médiathèque centrale Emile-Zola de Montpellier pour la création officielle du Fonds Yves Navarre (écrivain né à Condom dans le Gers, auteur notamment de  Le jardin d’acclimatation, prix Goncourt 1980). Jean Perrenoud, responsable moral de l’œuvre de ce grand auteur de la littérature française, a remis au directeur des médiathèques de la métropole Gilles Gudin de Vallerin les archives dont ses parents ont hérité en 1994, ainsi que les nombreux textes et lettres qu’ils avaient reçus du vivant d’Yves Navarre. L’association Les amis d’Yves Navarre avait retrouvé dans ce fonds le tapuscrit du roman inédit Pour dans peu, publié par H&O en octobre 2016. En octobre 2017, cette même maison d’édition publiera des poèmes inédits de l’écrivain.

Films d’animation : Actuellement, la région compte douze sociétés d’animation qui produisent ou développent des projets pour la télévision et le cinéma. En moyenne, le secteur emploie 500 salariés ou intermittents à l’année. La Région, par des aides à la création et à la production, soutient la montée en puissance de ce secteur avec un investissement de plus de 600 000 euros qui, en 2015, a généré environ huit millions de retombées économiques. Sans oublier les sites de formation, tels ceux de l’Esma (à Montpellier et Toulouse) qui forment des spécialistes mondialement reconnus.

Start-up : Nestpick, une plateforme web allemande qui propose des logements meublés à moyen et long terme, a publié un classement des meilleures villes pour lancer une start-up. Nestpick a dans un premier temps sélectionné 85 villes parmi les plus accueillantes envers les start-up à travers le monde. Le site immobilier a ensuite établi 5 catégories: l’écosystème, le salaire, les avantages sociaux, le coût de la vie et la qualité de vie. puis divisé ces catégories en sous catégories telles que le niveau d’expérience, les jours de congé, l’impôt sur le revenu ou encore l’égalité de traitement homme/femme. Singapour occupe la première place de ce classement où figurent six villes françaises : Paris (17e), Lyon (26e), Nantes (36e), Toulouse (50e), Nice (54e)et Marseille (58e). Helsinki (Finlande) est deuxième, San Francisco troisième et Berlin 4e. New York n’est que 42e, londres 43e…

Nominations : Laurent Carrie a été nommé secrétaire général pour les affaires régionales de la préfecture de région Occitanie, par décret du président de la République en date du 2 août 2017. Il a pris ses fonctions le 1er septembre 2017. Né le 22 février 1970, il a notamment été directeur général des services du département de la Gironde.

Jean-Denis Falise, à la tête de l’Icam Toulouse.

Après trois ans passés la direction de l’Institut Ucac-Icam à Pointe-Noire et Douala, Jean-Denis Falise, 49 ans, poursuit son aventure au sein de l’Icam en reprenant la direction du site toulousain. Il succède ainsi à Louis de Montety, qui devient directeur du pôle Formation Professionnelle. Diplômé de l’Icam (site de Lille) en 1990, Jean-Denis Falise a notamment occupé un poste de responsable des Ressources humaines chez Auchan et dirigé une entreprise d’insertion (Envi). Il dit vouloir construire son projet de direction dans la lignée de la stratégie globale de l’Icam : « Innover dans les pédagogies pour renforcer l’excellence de nos étudiants ; développer nos partenariats avec des universités étrangères, ainsi que dans le domaine de la recherche ; renforcer l’entrepreneuriat avec des ingénieurs ambitieux et innovants ; et bien sûr poursuivre notre vocation, celle de former des femmes et des hommes engagés au service de la société et des entreprises. »

Sécurité routière : La préfecture du Gard a installé sur ses grilles, à Nîmes, 42 silhouettes noires correspondant au nombre de morts sur la route depuis le début de l’année dans le département. L’objectif est de sensibiliser l’opinion publique à l’occasion de la Semaine de la sécurité routière. Sur chaque silhouette sont indiqués le sexe, l’âge et la date de l’accident mortel de ces victimes de la route, qui avaient entre 20 et 84 ans.