Brassens : Plus de 100 concerts populaires gratuits à Sète !

Georges BRASSENS au bord du canal Royal à Sète. Photo : Maxppp.

22 V’Là Georges : pour sa 4e édition, ce festival, qui célèbre un indéfectible hommage à Georges Brassens, emprunte les valeurs authentiques du poète. Tous les concerts, qui seront gratuits, seront donnés dans son quartier pour mieux lui rendre cette célébration colorée, du 22 au 29 octobre. Avec une avant-première à ne pas rater, ce samedi 14 octobre, tout en musique et en finesse, à l’Entre2pot, à Sète.

Octobre n’est pas seulement le mois de la sortie annuelle des daurades qui font chanter les cannes à pêche, à Sète. Il n’est pas seulement de ce rose anti-cancer mais aussi celui des couleurs de la musique, de la poésie et de la fraternité. Le dixième mois de l’année est celui de Georges Brassens. C’est le mois où le poète, originaire de Sète, est né – le 22 octobre 1921 – et où il est mort – le 29 octobre 1981- est fêté en toute authenticité lors d’un événement désormais traditionnel, porté par l’association Cap Brassens, intitulé 22 V’Là Georges.

Georges BRASSENS sur la scène du théatre de Montpellier. Photo : Maxppp.

Et ça commence par une avant-première, ce samedi 14 octobre 2017 à L’Entre2pot, à Sète. L’occasion de présenter le programme de cet évènement qui se tient du 22 au 29 octobre 2017 et qui rend un hommage festif et coloré à Georges Brassens. Au programme : Michel Turschwell, Jennifer Haywood, le groupe Mandrin (Angel et Martine) Au Bois de Mon coeur, Amandoné, Les Pouffres, Daniel Delporte. Pour cette 4ème édition, la recette est toujours aussi savoureuse: concerts, agapes, art et beaucoup beaucoup de fraternité.

Déclaration d’amour

Totalement gratuit et ouvert à tous, l’évènement est une « humble mais sincère déclaration d’amour à l’artiste à la poésie incomparable et intemporelle », disent les organisateurs. Les festivités débuteront à deux pas de sa maison natale le dimanche 22 octobre et se poursuivront jusqu’au dimanche 29 octobre sur la place de la République où auront lieu, sous chapiteau, les concerts. Une cinquantaine d’artistes pour une centaine de spectacles et moult surprises… « Ceux qui l’on connu, ses amis, sa famille, son quartier, sa ville et ses habitants lui rendent, depuis trois années, un hommage à la hauteur de son oeuvre, de son talent et de son héritage. Une semaine coloré et festive pendant laquelle seront chantés, fredonnés, scandés, chuchotés les mots de Georges. »

« Après avoir commencé timidement entre une bande de potes lors d’un repas il y a trois ans », ce festival qui ne dit pas son nom, prend aujourd’hui de l’ampleur. « Il manquait ce moment d’authentique fraternité à Sète, précise Marie-France Parra, une bénévole. Les musiciens sont 100 % Sétois. Certains groupes espagnols et italiens viennent jouer gratuitement, se réjouit Marie-France Parra. Tout est gratuit sauf un repas (1). En associant les bars de quartiers, une centaine de concerts seront donnés tout au long de cette semaine. Tout le monde est passionné par la ville et Brassens. Cette semaine, et c’était une volonté, se déroule principalement dans le quartier Révolution, celui où est né Brassens. »

Un événement qui rassemble les générations, où l’on croise grands-parents et jeunes enfants, dansant et tapant joyeusement du pied, le bonheur sur la lippe. Il a mis du temps à émerger, cet événement : certains se souviennent encore du fameux festival Brassens, dans les années 80, où des chapiteaux étaient dressés pour accueillir les acteurs et comédiens parisiens qui restaient entre soi… « C’est totalement l’inverse », souligne une autre bénévole.

Olivier SCHLAMA