Emploi : La fibre optique accélère l’embauche en Tarn-et-Garonne

La pose d'un Noeud de raccordement optique (NRO) à Montech (Tarn-et-Garonne). Photo Droits réservés

Loin des métropoles et de leur environnement technologique, les départements ruraux agissent afin de  ne pas souffrir de la « fracture numérique. » Si le Gers apparaît à la pointe au niveau régional (*), voire hexagonal, avec le premier réseau d’initiative publique (RIP) en fibre optique d’Occitanie, le Tarn-et-Garonne suit l’exemple avec un développement accéléré et la création de nombreux emplois…

Ainsi, le syndicat mixte Tarn-et-Garonne numérique a inité (avec Altitude Infra) la création du RIP Octogone Fibre, le réseau très Haut Débit du département qui a pour missions de coordonner la construction du réseau, d’en assurer la gestion et la commercialisation auprès des opérateurs au meilleur coût pour les usagers, d’exploiter et d’assurer la maintenance du réseau.

L’investissement global porté par Octogone Fibre sur la totalité de la période de délégation de service public est estimé à 246 millions d’euros, dont 129 millions pour l’établissement du réseau principal, et 117 millions pour le raccordement final. Un coût assumé presque en totalité par Altitude Infra, avec une participation publique de 21,7 millions d’euros.

47 postes « pérennes et non-délocalisables »

Les équipes d’Octogone Fibre et ses sous-traitants déploient donc le réseau fibre sur l’ensemble du Tarn-et-Garonne. Ce chantier en cours, le plus important du département, nécessite du personnel aux profils variés, notamment des installateurs et des techniciens qualifiés : 47 postes pérennes et non-délocalisables, qui peuvent correspondre à des femmes et des hommes éloignés de l’emploi, pouvant bénéficier du dispositif insertion, ou en reconversion professionnelle.

L’implication du groupe Altitude Infra dans la démarche du Tarn-et-Garonne constitue en matière d’emploi un gage de compétence déjà éprouvée sur divers réseaux de la région, en Haute-Garonne (Fibre 31) les Pyrénées-Orientales (Numérique 66), l’Aude (réseau Emeraude) et l’Aveyron (Net Grand Rodez).

Dans le cadre de ses contrats de délégation de service public, Altitude Infra prend en effet des engagements auprès des collectivités, en assurant l’intégration de personnel en insertion ainsi qu’un quota d’heures de formation à respecter.

Des catégories de profils très divers

Photo D.-R.

« Au-delà de l’aspect technique, l’arrivée de cette nouvelle technologie représente un défi social (…) La construction, puis l’entretien d’un programme de cette ampleur requiert une présence locale et un bon nombre de personnel. La plupart de nos sous-traitants recrutent mais se heurtent souvent au manque de compétences des candidats. Car dans le cadre de notre contrat de délégation de service public, nous devons allouer, d’ici fin 2022, 75 000 heures, soit l’équivalent de 47 postes à temps plein, à des personnes en insertion (…) qui pourront bénéficier pour y arriver d’heures de formation, avec des programmes adaptés. Ces emplois sont basés sur le territoire Tarn-et-Garonnais, et sont ouverts à des catégories de profils allant des installateurs monteurs-câbleurs aux techniciens qualifiés. Ces métiers s’adressent bien entendu (aussi) aux femmes », explique Laurent Averseng (notre photo), direceur général d’Octogone Fibre.

Pour Pierre Coyaud (directeur de Tarn-et-Garonne Numérique),« notre volonté au sein de Tarn-et-Garonne Numérique est que le déploiement de la fibre permette à des personnes éloignées de l’emploi de retrouver une activité stable et pérenne sur le département, avec un véritable potentiel de carrière, et ainsi, que les constructeurs ne fassent pas appel par défaut à des travailleurs détachés. »

Dans le Tarn-et-Garonne, la prochaine étape pour échanger autour du déploiement de la fibre optique est fixée au mardi 2 février de 14h30 à 17h30, à la salle des fêtes de Monbéqui.

Philippe MOURET

Info permanence digitale (tout public) tous les mardis de 12h à 14h et tous les vendredis de 14h à 16h sur réservation : https://www.octogone-fibre.fr/reservation-audioconference/  Permanence physique à Monbéqui le mardi 2 février à la salle des fêtes de 14h30 à 17h30 sur réservation :https://www.octogone-fibre.fr/reservation-permanence-monbequi/ Réunion pour les professionnels pour EPCI Terre des Confluences au château Lavalade le lundi 8 février à 9h.

(*) L’exemple du Gers :

Dans ce département, 43.406 locaux (foyers ou entreprises) sont désormais éligibles à la fibre optique sur le réseau public de Gers Numérique. Il s’agit du 1er réseau public en fibre optique d’Occitanie et le Gers poursuit son déploiement au rythme prévu. 784 foyers ou entreprises sont devenus éligibles en décembre pour clore une année 2020 pourtant particulièrement compliquée.

64 communes sont en cours de déploiement sur ce réseau 100% fibre qui concerne bien 100% des habitations. Un majorité d’entre elles affichent déjà des taux de couverture supérieurs à 80%. Gers Numérique s’est fixé un objectif ambitieux pour 2021 : achever la 1ère phase de chantier (56 000 lignes) et entamer la 2ème phase qui permettra une couverture 100% fibre du département.

Sur l’ensemble de ces chantiers, il s’agira d’atteindre le seuil de 65% de Gersois éligibles à la fibre alors que les chantiers concerneront des zones très rurales où les besoins de génie civil sont importants.

Une région connectée…

  • Hautes-Pyrénées : Comment la fibre muscle l’économie locale. Lire la suite…
  • Lozère : Premier département de montagne raccordé à la fibre d’ici 5 ans. Lire la suite…