13 buts : Le record indépassable d’un Toulousain nommé Just Fontaine

Just Fontaine, le seul à avoir marqué 13 buts en une seule phase finale... Il était honoré lundi 18 juin à la mairie de Toulouse. Photo Pauline CODINA

Le 18 juin est une date symbolique pour Just Fontaine. En effet, depuis le 18 juin 1958, soit il y a tout juste 60 ans, « Justo » détient le record de buts marqués lors d’une seule phase de finale de Coupe du Monde (13 buts en Suède). Cet anniversaire coïncide avec les débuts de la Coupe du Monde de football 2018 en Russie, le 15 juin dernier. Pour souligner l’événement, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse, lui a remis la médaille d’or de la Ville de Toulouse…

Il n’y a pas que le titre de 1998… Quarante ans plus tôt (1958) , la France signait son premier exploit en Coupe du Monde, en Suède, en décrochant la troisième place face à l’Allemagne (battue 3-1), après avoir perdu (2-5) contre le futur vainqueur, le Brésil en demi-finale, en ayant terminé la rencontre à quasiment dix contre onze, à cause de la grave blessure de Robert Jonquet qui revint sur le terrain malgré une fêlure du péroné (à l’époque, il n’y avait pas de remplacement pour blessure). Avant cette blessure, le score entre les deux équipes était de 1-1, Fontaine ayant répliqué à l’ouverture du score par le Brésilien Vava, en infligeant aux futurs champions du monde leur premier but encaissé après 368 minutes d’invincibilité…

Mais surtout, Just Fontaine, alors attaquant vedette d’un légendaire Stade de Reims, inscrivait un total de treize buts en une seule phase finale (et en 6 matchs). Tous les quatre ans, on se demande si cette performance exceptionnelle va tenir encore.

Plus éternel que Bob Beamon !

Et il faut bien avouer qu’en dehors du Hongrois Sandor Koksis (11 buts en 1954) et de l’Allemand Gerd Müller en 1970, avec dix buts inscrits, aucun des meilleurs attaquants du monde (*) n’ont pu seulement effleurer ce record unique au monde. Même l’incroyable exploit de Bob Beamon (record du monde de saut en longueur aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968 : 8m90, seulement dépassé en 1991 !) n’aura pas duré autant. Aujourd’hui, le triplé de Cristiano Ronaldo pour le premier match du Portugal face à l’Espagne fait ressurgir les références aux 13 buts de Just Fontaine. Mais le Ballon d’Or 2017, star du real de Madrid ira-t-il assez loin avec sa sélection dans la compétition pour espérer venir titiller l’Histoire ? On peut en douter…

Alors revenons juste… à Just ! Just Fontaine (né en 1933 à Marrakech) qui réside désormais à Toulouse, la ville où il a rencontré son épouse en 1959 et où il a choisi de se reconvertir après la terrible blessure qui l’a privé d’une plus longue carrière au firmament du football tricolore, à seulement 27 ans. Après avoir, notamment entraîné le PSG (qu’il a mené en Première division), puis le Toulouse FC en 1978-79, Just Fontaine s’est en effet lancé dans le commerce, en ouvrant plusieurs magasins de sport (Justo Sports) dans la Ville Rose.

« Cette médaille je la partage avec tous les Toulousains »

Jean-Luc Moudenc a remis la médaille d’honneur de la Vlle à Just Fontaine, ici en compagnie de son épouse, Arlette « toujours parfaite » insiste « Justo »… Photo Pauline CODINA

C’est donc ce citoyen exceptionnel que le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc a tenu à honorer, pile 60 ans après son historique exploit suédois. « A propos des Toulousains, vous dites : des gens sont nés à Toulouse, moi j’ai choisi de l’être (…) Aujourd’hui nous ne célébrons pas seulement ce record que vous détenez depuis soixante ans, mais votre choix de vie, depuis l’ouverture de votre premier magasin, ici, en 1965″ a souligné Jean-Luc Moudenc, après avoir rappelé le parcours sportif et humain du champion entouré de sa famille et de ses amis…

« Cette médaille je la partage avec tous les Toulousains et c’est aussi un hommage à mes partenaires de 1958; en particulier Kopa, Piantoni… », a répondu Just Fontaine, insistant sur son bonheur de s’être établi « entre Garonne et Canal du Midi (…) Une fois les crampons raccrochés, les lumières des vestiaires éteintes, il y a toujours un ballon qui roule quelque part. Un ballon qui se moque des barrières sociales et des frontières (…) ce ballon qui est rond comme notre planète, que Thomas Pesquet, qui a reçu lui aussi cette médaille, a pu observer depuis le ciel »

Ronaldo, « je ne crois pas qu’il battra le record »

Le ballon comme métaphore d’un monde qui voit aujourd’hui son centre situé en Russie, pour la 21e Coupe du Monde de l’Histoire. « Justo » regarde les matches, curieux, et voyant les « Bleus » d’aujourd’hui : « J’ai confiance dans cette équipe de France, ils seront sûrement dans les cinq premiers », analyse-t-il… Et à l’inévitable question sur son record, le champion reste serein : « Le meilleur buteur c’est Ronaldo, il y a Messi, aussi… »

aine :
Just Font »Certains naissent Toulousains, moi j’ai choisi de l’être »… Photo Pauline CODINA

Mais du Portugais, auteur d’un triplé lors du premier matche de son équipe face à l’Espagne : Il fait le boulot et il le fait bien. Mais je ne crois pas qu’il battra le record. » Il est vrai que celui que l’on surnomme CR7 n’est pas entouré, comme l’a souligné le maire de Toulouse, d’équipiers aussi talentueux que « Raymond Kopa, votre frère en foot disparu l’an dernier, avec lequel vous formiez une paire si exceptionnelle. Et de ce trio que vous formiez avec aussi Roger Piantoni » (décédé en mai dernier, NDLR).

Beaucoup d’émotion et de souvenirs en ce lundi 18 juin, dans le salon Rouge du Capitole. Ce n’est pas tous les jours que l’on croise une légende. Une légende taillée comme un diamant en forme de ballon de foot. Indestructible, car, comme les diamants, les légendes sont éternelles !

Philippe MOURET

(*) C’est Miroslav Klose (Allemagne) qui a marqué le plus grand nombre de buts en phase finale de Coupe du Monde : 16, mais en quatre éditions 2002 (5 buts), 2006 (5), 2010 (4), 2014 (2). Il est suivi par le Brésilien Ronaldo, 15 buts en trois éditions : 1998 (4), 2002 (8), 2006 (3). Gerd Müller (Allemagne) est troisième avec 14 buts en deux Coupes du Monde : 1970 (10) et 1974 (4)… Puis vient Just Fontaine, avec ses 13 buts en une seule phase finale… Inaccessible ? Même le « Roi Pelé » n’a marqué que 12 buts en quatre phases finales de Coupe du Monde !