Tourisme : Premier bilan et promesse d’une belle arrière-saison

Ils ont été encore plus nombreux cette année à choisir l'Occitanie... Photo D.-R.

Août meilleur que juillet mais avec des séjours de plus en plus courts, c’est le bilan tiré par le Comité régional du Tourisme (CRT) et ses partenaires, à l’issue d’une enquête menée auprès de plus de 2600 entreprises du tourisme…

Au terme de l’enquête, réalisée chaque fin de mois durant la période estivale par la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée, le CRT et ses partenaires (*), il apparaît au mois d’août que 66% des entreprises interrogées estiment leur niveau d’activité supérieur ou équivalent par rapport à l’an dernier. Pour mémoire, ils n’étaient que 45% en juillet 2018 à considérer que leur activité était stable ou en hausse.

Maintien de la fréquentation, baisse du pouvoir d’achat

La fréquentation de la clientèle française a été sensiblement identique à celle de l’année dernière, toutefois plus de la moitié des prestataires interrogés annonce une baisse du pouvoir d’achat (51%). La fréquentation de la clientèle étrangère est, quant à elle, jugée très disparate selon les territoires. En effet, les professionnels du tourisme constatent une forte présence de la clientèle espagnole sur les Pyrénées ainsi qu’une légère hausse de la clientèle belge sur les zones rurales, en revanche, ils notent une baisse de fréquentation de la part des clientèles allemande et britannique dans ces mêmes territoires.

Le CRT va mettre en place des stratégies pour répondre aux nouvelles exigences des touristes. Photo D.-R.

Malgré une météo caniculaire, les métropoles régionales ont tiré leur épingle du jeu grâce aux efforts qu’elles consentent depuis plusieurs années pour étoffer leur offre culturelle et d’animations. En août, la tenue de trois congrès scientifiques internationaux permet à Montpellier d’afficher de bons résultats de fréquentation, tout particulièrement dans l’hôtellerie.

« Ce mois d’août a été marqué, et c’est nouveau au cœur de l’été, par des réservations de dernière minute et des séjours plus courts », déclare, Virginie Rozière, Présidente du CRT qui précise également que « les touristes sont toujours aussi présents en Occitanie mais deviennent de plus en plus exigeants et regardants sur le rapport qualité-prix ainsi que sur l’impact environnemental et sociétal du tourisme. Fort de ce constat et de ces évolutions de consommation bien légitimes, le CRT s’apprête à mettre en œuvre de nouvelles actions ciblées par territoire et par typologie de clientèle tout en poursuivant sa mission d’accompagnement et de formation des prestataires touristiques ».

Une belle arrière-saison en Occitanie

En attendant 2019, l’arrière-saison s’annonce belle en Occitanie. 61% des prestataires interrogés estiment que leur état de réservations est bon ou stable pour le mois de septembre ; parmi les plus optimistes figurent les hôtels, les résidences de tourisme, les sites culturels et les restaurants.

Mais cette saison a aussi été marquée par des difficultés liées à l’emploi saisonnier. Malgré les effets de la canicule, la Coupe du Monde de Football, un pouvoir d’achat en berne, la saison touristique en Occitanie a, semble-t-il, été cependant sauvée bien que fortement impactée par des difficultés liées au recrutement d’employés saisonniers ; un thème qui sera abordé par le Comité régional du Tourisme, le 21 septembre prochain, à Toulouse.

Philippe MOURET

(*) Enquête réalisée auprès de 2 687 entreprises touristiques régionales
ADT AUDE, OT Carcassonne, OT Castelnaudary Lauragais audois, OT des Corbières, OT Grand Carcassonne, OT Grand Narbonne, OT Gruissan, OT Leucate, OT Limouxin, OT Montagne noire, OT Narbonne, OT Piège Lauragais Malepère, OT Pyrénées audoises, Pays touristique Corbières-Minervois, ARDT GARD, CCI de Nîmes, CCI d’Alès, Gard Tourisme, Mont Lozère, OT Grau du Roi, OT Nîmes, Pays Garrigue et Costières Nîmes, Piémont Cévenol, Territoire Costières Camargue Méditerranée Vidourle, Uzège Pont du Gard, Vallée Cévenoles et Causse Aigoual Cévennes, Vallée de la Cèze, ADT Hérault, ADT OTSI, Bienvenue à la Ferme, CCI Hérault, OT Agglo Béziers Méditerranée, OT Balaruc les Bains, OT Bassin de Thau, OT Cap d’Agde, OT Frontignan, OT La Grande Motte, OT Marseillan, OT Pézenas, OT Sète, OT Montpellier Métropole, UMIH 34, FRHPA, FNAIM, CDT LOZERE, Gorges du Tarn, Pays A&H Mende ; PNC Lozère, UDOTSI,  UMIH 48, CDT PO, Argelès sur Mer, CCI Perpignan, ADT de l’Ariège, ADT de l’Aveyron, Conseil Départemental de la Haute-Garonne, CDT Destination Gers, ADT Lot Tourisme, HPTE (Hautes-Pyrénées Tourisme Environnement), CDT du Tarn, ADT de Tarn et Garonne.

Narbonne : fréquentation record malgré un contexte difficile

Selon les chiffres des compteurs mis en place en partenariat avec l’Agence
départementale du tourisme de l’Aude, le cœur de ville de Narbonne a accueilli plus de 573 000 visiteurs pendant les seuls mois de juillet et août, soit une hausse de 4% par rapport à l’an dernier. Il s’agit d’un record de fréquentation par rapport aux observations antérieures.

Fin août, le festival « Barques en scène » a attiré
plus de 60 000 visiteurs. Photo D.-R.

Au mois de juillet, dans le sillage du contexte national et régional, la fréquentation a enregistré une légère baisse (-13% par rapport à juillet 2017). Plusieurs facteurs externes expliquent cette évolution : examens tardifs, canicule, Coupe du Monde de football… Mais, souligne l’élue au tourisme Evelyne Rapinat, « Narbonne a bien résisté à cette conjoncture grâce à l’organisation de nombreuses animations touristiques et culturelles, très souvent gratuites : festivals Elizik et Musiques au Présent, grande braderie, démonstration de la Patrouille de France… »

Appuyer sur les périodes « hors été »

Au mois d’août, les touristes sont revenus en nombre sur Narbonne : +19% par
rapport à août 2017, soit une moyenne journalière de 11 552 personnes
comptabilisées. Sans surprise, les plus fortes fréquentations sont enregistrées lors des trois journées du festival Barques en Scène (63 342 visiteurs), confirmant l’intérêt de la stratégie d’animation estivale de la Ville. Ces résultats encourageants s’inscrivent dans la durée : l’été 2017 avait déjà enregistré une progression record de +37% par rapport aux années précédentes.

Narbonne envisage à l’avenir de poursuivre ses efforts « pour soutenir et développer cette attractivité et ce rayonnement, en se concentrant également sur les périodes hors été, qui permettent d’attirer de nouveaux types de clientèle touristique, plus intéressés par la découverte du patrimoine culturel, naturel ou gastronomique de notre territoire… » souligne le service tourisme de la ville.

Ph. M.