Dans un entretien exclusif à Dis-Leur !, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, explique que les noyades, un fléau notamment en Occitanie, doivent être prises en compte globalement. Son plan est tous azimuts. « Former les maîtres-nageurs à la détection des violences faites aux enfants » ; « investir tous les mètres d’eau existant : piscines des campings, des hôtels » ; généraliser les « classes bleues » ; ou encore : « Proposer tout le contenu secourisme gratuit aux ados en contact avec le Service national universel et susciter des vocations… »

Le camping le Sunélia dans les Pyrénées propose de gravir les sommets mythiques des Pyrénées avec des vélos de pro... gratuitement, dans le sillage du Tour de France. Selon la ministre des Sports l'impact économique de la Grande Boucle qui fera encore de belles étapes en  Occitanie en juillet 2020, est très positif.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer