Des couleurs, des chants, du vent qui claque dans les voiles épaisses de l’histoire… Seul rassemblement de vieux gréements en Méditerranée, la manifestation bisannuelle vient de resigner son partenariat avec la Marine nationale et le musée de la Marine, à Toulon. On attend 300 000 visiteurs sur les quais de Sète, du 12 au 18 avril. L’association doit décider ou non de la venue du Shtandart, voilier qui n’a de russe que le pavillon. Le capitaine a rompu avec le régime de Poutine. Mais Escale a Sète ne veut prendre aucun risque.

Très attendu, le salon nautique du Cap d’Agde, 4e français, fait le plein. Il est l’exemple de l’engouement des Français pour le nautisme sous toutes ses formes. “Nous sommes dans une bonne dynamique”, explique l’organisateur Jean-Pierre Boyer. “On voit l’avenir avec confiance”, confie la grand-mottoise Colette Certoux, vice-présidente de la Fédération des industries nautiques. Explications.