Sciences-Po Toulouse : Bon vent à la promotion Latifa Ibn Ziaten !

Latifa Ibn Ziaten porte la parole du vivre ensemble auprès des jeunes générations... Photo D.-R.

Mère d’Imad Ibn Ziaten, première victime du terroriste Mohammed Merah qui avait meurtri la France en 2012, Latifa Ibn Ziaten a fondé l’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix comme une réponse aux attentats terroristes et en soutien au vivre-ensemble.

Lorsque Latifa Ibn Ziaten s’était rendue à Sciences Po Toulouse, afin de présenter son documentaire Latifa, une femme dans la République aux étudiants, elle avait ému par son courage et son engagement en faveur de la jeunesse.  Choisie comme Marraine de la promotion 2019, qui porte donc son nom, elle a répondu à l’invitation des étudiants et d’Olivier Brossard, directeur de Sciences Po Toulouse. Elle était présente par la traditionnelle cérémonie de remise des diplômes.

« Un exemple à suivre pour les étudiants et diplômés… »

Pour Olivier Brossard, directeur de l’établissement toulousain : « La cérémonie de remise des diplômes est un évènement structurant dans la vie des jeunes diplômés. Elle marque un avant et un après, par un moment joyeux où toute la communauté de Sciences-Po Toulouse se retrouve pour leur souhaiter un bon départ vers l’emploi et la vie active. »

Il a tenu à saluer « la présence de Latifa Ibn Ziaten, marraine de la promotion 2019 qui porte son nom comme un hommage. Cette femme de courage, mère de famille et engagée dans la vie associative pour la jeunesse, est un exemple à suivre pour les étudiants et diplômés de Sciences-Po Toulouse par son engagement hors normes. »

Latifa Ibn Ziaten (photo d’archives D.-R.)

C’était donc tout un symbole que la présence de cette Marraine à Plaisance-du-Touch pour une cérémonie qui marque pour les diplômés leur entrée dans le monde du travail, dans l’ensemble des domaines couverts par les études suivies au cœur de l’Institut d’études politiques : entourage politique, culture, ONG, journalisme, haute-administration, métiers du conseil, de la culture, de la communication etc.

« Une action qui a un impact sur la société »

« C’est un honneur d’être la Marraine de ces étudiants » a souligné en cette occasion Latifa Ibn Ziaten,  dont toute l’action consiste désormais à soutenir le dialogue avec les jeunes des quartiers en difficulté et lutter ainsi contre la radicalisation. C’était l’une des raisons du choix de cette personnalité comme Marraine de la promotion, qu’elle soit « impliquée dans une action qui a un impact sur la société actuelle ». Le fait qu’elle vienne de la réion toulousaine étant dans doute un « petit plus »…

C’est aujourd’hui aux jeunes diplômés toulousains de faire passer, dans leurs fonctions futures, le message de tolérance et de vivre-ensemble porté par la marraine qui est venue leur remettre plus qu’un simple bout de parchemin, un passeport pour l’avenir qu’ils choisiront de construire…

Philippe MOURET

Fondée par Latifa Ibn Ziaten le 24 avril 2012, l’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix est une réponse aux attentats terroristes perpétrés à Toulouse et dans sa région en mars de la même année. Elle porte le nom du fils de Latifa Ibn Ziaten, le maréchal des logis-chef Imad Ibn Ziaten, assassiné à l’âge de 30 ans par Mohammed Merah, le 11 mars 2012. Après Imad, en moins de dix jours, sept autres personnes furent victimes du terroriste. Le 15 mars, le caporal Abel Chennouf et le caporal Mohamed Legouad perdent la vie à Montauban. Le 19 mars, quatre civils de confession juive sont abattus devant l’école Ozar haTorah : le rabbin Jonathan Sandler, ses enfants Gabriel et Aryeh, ainsi que Myriam Monsenego, fille du directeur de l’école. Grièvement blessé, le caporal Loïc Liber est aujourd’hui tétraplégique et se bat pour reconstruire sa vie.