Parc Spirou Provence : Le groom vous invite à pousser la porte

Le Parc Spirou Provence a su séduire pour ses premières semaines... Photo ©Parc Spirou Provence

Spirou, Gaston Lagaffe, Lucky Luke, le Marsupilami, ou le plus récent (et vu au cinéma) Zombillénium sont les invités vedettes du tout nouveau Parc à thème installé à Monteux, tout près d’Avignon : le Parc Spirou Provence…

Depuis le 16 juin dernier, la grande famille des parcs à thème compte un membre de plus. Et non des moindres ! Après Mickey, Asterix, les Schtroumpfs… c’est donc au tour de Spirou de s’installer avec dans ses bagages un beau florilège d’attractions dédiées aux plus célèbres personnages de « l’école de Marcinelle », siège des éditions Dupuis. En Provence, mais à deux pas de l’Occitanie (115km de Montpellier, 350km de Toulouse, 264 de Perpignan, 286km de Rodez, etc).

Dimension familiale et transgénérationelle

Pour les plus jeunes, un petit tour dans la jungle palombienne, en compagnie du Marsupilami. Photo ©Parc Spirou Provence

« Notre souhait est de retrouver au travers des attractions, de la thématisation, des univers proches des rêves de nos lecteurs. Nous espérons aussi développer des animations qui puissent s’intégrer et enrichir l’œuvre d’origine, comme c’est le cas par exemple des animations en 5D de Zombillénium et de Gaston. Animations qui, scénarisées, racontent une histoire qui aurait très bien pu se dérouler dans un film ou dans un album », souligne Julien Papelier, le Directeur général de Dupuis.

Dans sa forme définitive, l’offre du Parc affirme une dimension résolument familiale et transgénérationnelle. Le Parc Spirou Provence a été élaboré pour que tous, petits et grands, jeunes et moins jeunes, curieux et nostalgiques trouvent et retrouvent des univers et des personnages attachants. Les attractions mélangeant les technologies de pointe multi-dimensionnelles (voir les dinosaures animatroniques de Mezozoik Island…) et des expériences plus familières.

Spirou, un monument de la BD

Le fameux groom à l’habit rouge a posé ses sacs du côté de Monteux, dans le Vaucluse. Photo ©Parc Spirou Provence

« Dans mon parcours professionnel, j’ai connu plusieurs lancements et ouvertures de parcs. Le Parc Spirou Provence est le premier véritable parc à thème créé depuis longtemps en France et le premier dans le Sud de la France », précise Daniel Bulliard, Président de ce nouveau site. C’est qu’en près de 70 ans d’aventures, les personnages emblématiques de Dupuis ( En librairies, Spirou c’est une série officielle de 55 tomes, 13 tomes de « Spirou vu par… », des hors-séries, des spin-off, un hebdomadaire…) exigeaient une approche respectueuse de leurs univers, sans pour autant négliger la modernité…

Trois Roller Coasters

Le Parc Spirou Provence propose trois Roller Coasters (version moderne des montagnes russes) adaptés à différents âge : « En avant Seccotine », « Wanted by Lucky Luke » et « Spirou Racing ». Ce dernier domine le Parc avec son sommet à plus de 20 mètres. Le défi ? Enfilez votre casque et vos lunettes de pilote et osez dévaler le circuit hommage aux années de jeunesse de Spirou…

Prendre de la hauteur, au Parc Spirou Provence… Photo ©Parc Spirou Provence

Pour concevoir ces attractions, la direction du Parc installé sur le site dit de Beaulieu, à l’entrée ouest de la ville de Monteux (Vaucluse) a fait appel aux meilleures sociétés d’ingénierie spécialisées dans les attractions dernier cri, Zierer et Simworx, situées en Europe, et a confié les travaux de construction à des entreprises locales. Même si des finitions sont encore nécessaires en termes de décoration, le Parc Spirou Provence a donc ouvert ses portes, avec un objectif annoncé de 300 000 visiteurs pour cette première année d’exploitation (jusqu’au 4 novembre).

Un univers essentiellement familial, sympathique, centré sur des personnages que tout le monde connaît : Spirou et le cow-boy Lucky Luke, mais aussi Gaston Lagaffe ou le Marsupilami. De beaux atouts à faire valoir jusqu’à la fin de la saison haute, le 9 septembre. Le parc restera ensuite ouvert tous les mercredis et week-ends et toute les vacances de la Toussaint avant la fermeture annuelle. Un dernier mot , Houba, Houba !!!

Philippe MOURET