Législatives : Francis Lalanne, 100 % en première ligne à Toulouse

Le chanteur Francis Lalanne, qui co-préside avec le Niçois Jean-Marc Governatori le Collectif d’associations écologistes et citoyennes 100%, manifestait jeudi à Toulouse. Il a par ailleurs adressé à Emmanuel Macron un courrier qui « vaut mise en demeure » contre la candidature de Marie Sara dans le Gard.

Francis Lalanne, qui est candidat-suppléant de Jacques Borie à Evry dans l’Essonne face à Manuel Valls et Dieudonné, notamment, était jeudi à Toulouse, pour manifester devant la préfecture contre le refus de validation des professions de foi des candidats de 100 % en Haute-Garonne, en raison de la présence des couleurs du drapeau tricolore sur celles-ci, ce qui est interdit. Mais le département semble être le seul a avoir tenu compte de cet apparent problème de conformité avec l’article R27 du code électoral qui stipule que « Les affiches et circulaires ayant un but ou un caractère électoral qui comprennent une combinaison des trois couleurs : bleu, blanc et rouge à l’exception de la reproduction de l’emblème d’un parti ou groupement politique sont interdites. » Selon 100%, l’image incriminée constitue bien l’emblème de ce collectif qui réunit 25 mouvements politiques écologistes et citoyens… Affaire à suivre

Récemment, le chanteur avait également adressé à Emmanuel Macron un courrier afin de demander au président de la République de retirer l’investiture accordée par La République en marche à la torera Marie Sara dans le Gard. « A l’heure ou vous choisissez enfin un ministre citoyen pour mener à bien l’indispensable transition écologique et solidaire qui se doit, au nom du peuple français, d’être un exemple pour le monde, il n’est ni cohérent, ni concevable que vous puissiez présenter aux électrices et électeurs français parmi les candidats à l’élection législatives, sous l’étiquette de la majorité présidentielle, une tueuse de taureaux. Vous qui ne cessez de prôner le renouveau, le changement et la renaissance des valeurs de la France, quitte à transgresser les règles établies, vous ne pouvez placer sous votre bienveillante autorité des pratiques sanglantes, barbares et d’un autre âge, en valorisant par votre caution, la représentante d’un crime contre la conscience », écrit notamment Francis Lalanne dans son style caractéristique.

L’artiste ajoute : « J’attends de vous que vous condamniez ainsi, par un acte fort et de courage, une tradition mortifère qui porte atteinte à la dignité animal, donc à la dignité humaine. Dans le cas où vous choisiriez de rester sourd à cet appel du coeur pour la préservation des valeurs humanistes que vous avez fait voeu d’incarner, alors nous, 100%, la force éco-citoyenne, appellerons au boycott de tous les candidats de votre mouvement qui se trouveraient, par votre faute, en état de complicité avec l’inacceptable. Qui ne dit mot, consent… »

Philippe MOURET

Nous avions rencontré Francis Lalanne, de passage à Toulouse avant la présidentielle, lire ici : https://dis-leur.fr/elections-francis-lalanne-sinvestit-a-100/