Humeur gourmande : Klézia, une expérience éthique et savoureuse

Klézia affiche clairement ses choix éthiques et gastronomiques ! Photo D.-R.

Saveurs et valeurs… « Je veux au travers de mes produits parler à l’intelligence et à la sensibilité des hommes tout en leur offrant plaisir et légèreté », explique Raphaëlle Neveux. Après des années dans le domaine du marketing des cosmétiques, la Toulousaine a franchi le pas en obtenant un CAP de pâtisserie, pour se consacrer à sa passion, sans pour autant renoncer à ses principes et à ses convictions…

« Le contenu de nos assiettes est au cœur de nos préoccupations. même si le fonctionnement des lobbies commence à être percé, les actes citoyens popularisés et les courants alimentaires multipliés, le monde de la pâtisserie reste quant à lui isolé. Produits plaisirs, on en oublie la dimension santé et éthique. Avec un sens aigu de la critique, de la gourmandise, et des belles choses, voilà comment l’idée d’une pâtisserie saine et engagée a germé » souligne-t-elle…

Sûre de ses objectifs, Raphaëlle tient à conserver sa « liberté créative », mais en préservant un ingrédient premier : « l’humanisme… » Dans son laboratoire de Flourens, à deux pas de Toulouse, elle a passé de longs mois à définir le contenu de son projet. « Je savais ce que je voulais. Le respect de l’environnement, la proximité avec l’économie locale, le commerce direct ou les modes de production bio (…) mais pas question de jouer à l’apprentie-sorcière », souligne Raphaëlle Neveux qui s’est donc entourée d’une équipe de proches, notamment nutritionnistes et naturopathes.

Pour une « nouvelle culture alimentaire »

Raphaëlle Neveux élabore une pâtisserie éthique et gourmande dans son laboratoire de flourens. Photo D.-R.

Ainsi, les gourmandises de Klézia se basent sur les lois de l’équilibre alimentaire. Et se résument en quelques mots : pure, variée, gourmande et… à l’indice glycémique (IG) bas ! (plus d’infos ICI) On peut ainsi se régaler sans pour autant céder aux sirènes de la pire espèce.

C’est « une nouvelle culture alimentaire » que préconise Raphaëlle Neveux, basée sur « une logique équilibrée, qui s’imbrique dans notre temps. La société évolue, on peut s’adapter à ces métamorphoses sans bouder pour autant tous les plaisirs de la vie. C’est aussi une façon de réapprendre à consommer et je constate que cela concerne de plus en plus de gens et des gens très différents »

C’est aussi pour respecter sa démarche que Raphaëlle n’a pas de boutique. « Je préfère produire à la demande. Mais on trouve aussi certains produits en Bio-Coop, dans les boutiques La Ruche qui dit Oui,  ou sur certains marchés bio de la région, à Tournefeuille ou devant le Capitole, par exemple » précise-t-elle (liste ICI). C’est aussi que depuis le début de son aventure, en 2016, Klézia revendique son choix d’utiliser des ingrédients bruts sourcés, locaux et respectueux de l’environnement.

Bûches de Noël et jus « émotions »

Si la démarche peut paraître simple, c’est cependant un important travail de recherche, de contacts, d’organisation… Et de citer par exemple Biograneta (plus ICI) qui sème, récolte et transforme des céréales et oléagineux bio dans le Lauragais; les fleurs et plantes aromatiques de la ferme-laboratoire Caméline à Latrape (découvrir ICI) ou les fruits bio  de la ferme des Matilous à Venerque

Fruitée ou chocolatée… Les bûches de Klézia n’oublient pas de rester gourmandes ! Photo D.-R.

Très attentive à préserver ses valeurs, Raphaëlle Neveux n’en oublie pas pour autant les plaisirs des saveurs et de la gourmandise. Une visite sur le site (ICI) permet de se faire une idée de la diversité des délices confectionnés dans le laboratoire de Flourens. Et l’activité est intense à l’approche des fêtes de fin d’année ! Sans cesser pourtant d’innover, avec le lancement récent des « jus d’émotions » aux propriétés, dit Raphaëlle, « nutritives, émotionnelles et spirituelles ». Au choix des couleurs, blanche (Vibre !), rose (Aime !), verte (Respire !) et rouge-orangée (Rayonne !)…

Pâtisseries, bûches de Noël, petites douceurs, gourmandises en ayant bonne conscience, c’est l’alléchant programme concocté par Raphaëlle Neveux avec Klézia !

Philippe MOURET