Concerts : Journée européenne des musiques anciennes en Occitanie & Catalogne

L'Ensemble Hirundo Maris, à (re)découvrir grâce aux Muses en Dialogue...

Entre flash-back heureux et concerts-surprises, Les Muses en Dialogue, une des plus anciennes structures régionales membres du REMA dédiées à la musique ancienne, et organisatrice notamment du Festival de musique ancienne à Maguelone, propose un programme musical qui fait la part belle aux richesses du patrimoine et reste fidèle à son ancrage naturel occitano-catalan.

A l’occasion de la Journée européenne des musiques anciennes, le 21 mars, les Muses en Dialogue proposent donc de découvrir ou redécouvrir quatre moments d’émotion, avec des artistes de grand talent :

Se laisser emporter aux quatre vents

L’ Ensemble Hirundo Maris (Arianna Savall, Petter Udland Johansen, Miquel Angel Cordero) pour La rose des vents (Chants de mers et d’océans, de marins et de voyageurs à travers les pays et les siècles). Concert enregistré à la cathédrale de Maguelone lors du Festival de musique ancienne à Maguelone le 9 juin 2018.

Arianna Savall et Petter Udland Johansen (tous eux à l’origine du projet Hirunda Maris) expliquent quel « bon vent » les a guidés : « Le vent enfle les voiles, et le navire glisse sur les vagues avec la douce facilité d’une chanson qui nous invite à la suivre. Plus tard, dans la nuit claire, les étoiles apparaissent et nous illuminent (…) Hirundo Maris conduit notre rose des vents du nord au sud, d’est en ouest, symbolisant les quatre directions musicales explorées par l’ensemble : la musique ancienne, la musique traditionnelle, nos propres compositions, et la libre improvisation. Ces quatre sources d’inspiration connectent et embrassent le présent et le passé. »

L’Ensemble Micrologus (dirigé par Patrizia Bovi) pour Carnivalesque : Sexe, mensonges et… contes musicaux dans la Venise du XVIe siècle . Concert enregistré à la cathédrale de Maguelone lors du Festival de musique ancienne à Maguelone le 5 juin 2014.

L’ensemble Micrologus a enregistré vingt-cinq CD, et a reçu le prix français Diapason d’Or de l’année en 1996 pour son CD Landini e la musica fiorentina, et en 1999 pour son CD Alla napolitana, réalisé avec les musiciens du Centre de musique ancienne de Naples, la Cappella della pietà de’ Turchini. Il a aussi reçu le prix The Best of 2000 Award de Goldberg pour son CD Cantico della terra.

Les musiciens de l’ensemble Micrologus utilisent des reconstitutions fidèles des instruments de l’époque grâce à la collaboration avec des luthiers spécialisés, ainsi que des costumes et des éléments scénographiques pendant leurs représentations théâtrales.

Découvrir la passion en Catalogne barque

Josep Cabré (chant) et Jordi Gironès (théorbe), pour Musica ad monumentum, musique de passion en Catalogne baroque. Concert enregistré à l’église Saint-Martin (Amélie-les-Bains) le 17 mars 2021.

Le baryton Josep Cabré, soliste invité des ensembles les plus prestigieux consacrés à la musique ancienne, est également le fondateur du quatuor vocal La Colombina. Il a été directeur musical de la Capilla Peñaflorida à Saint-Sébastien, puis du chœur de chambre de Pampelune et de son ensemble professionnel Nova Lux de 2009 à 2012. Il est également enseignant à Musikene (École supérieure de musique du Pays basque), ainsi qu’au CRR de Perpignan.

Il est ici accompagné par Jordi Gironès, actuellement professeur de luth et de guitare classique au CRR de Perpignan. Comme luthiste, il se produit avec plusieurs ensembles : l’orchestre de chambre de Toulouse, l’orchestre baroque de Barcelone, le Concert d’Astrée, les Vespres d’Arnadí, l’orchestre baroque catalan, l’orchestre symphonique de Galice… parmi bien d’autres formations de musique de chambre et solistes.

Natacha Palance, Françoise Duffaud, Yvon Répérant et Ariane Lallemand, pour Le Baroque tardif en Europe ( Geminiani – Vivaldi – Haendel – Scarlatti). Concert enregistré en partenariat avec le musée Fabre (Montpellier)  le 13 mars 2021.

Ce quatuor apportera ainsi sa conclusion à ce rendez-vous musical de grande qualité, qui prouve que malgré toutes les restrictions, la culture demeure une matière essentielle à la vie. C’est à l’occasion de leur concert que Philippe Leclant présente ci-dessous.

Ph.-M.

La présentation de cette journée par Philippe Leclant :