Chronique du XIII : Samedi à Albi, la finale Elite 1 s’annonce torride

Rugby à XIII finale Elite 1 Finale torride en perspective entre Carcassonne XIII et Saint-Estève XIII Catalan. Une revanche de la finale de Coupe de France. Photo ©FFRXIII

Il y aura un parfum de revanche dans l’air du Tarn, samedi soir (19h) pour la finale du championnat de France Elite 1 entre le Carcassonne XIII et Saint-Estève XIII Catalan. Les deux équipes-phare de l’élite nationale se sont en effet affrontées en finale de la Coupe de France-Lord Derby le 9 juin dernier, à l’avantage des Audois (22-6) sur la pelouse du stade Gilbert-Brutus, à Perpignan…

Et si c’était leur année ? Les Catalans n’ont plus soulevé le bouclier de champion depuis 2005, soit un an avant leur entrée en Super League, la dernière finale disputée par Saint-Estève XIII Catalan datant, elle, de 2013.

Des Catalans au sommet de leur forme

Or, cette fois les réservistes des Dragons ont tout pour plaire : un meneur de jeu avisé, Joan Guasch, des avants expérimentés et durs au mal, Thibaud Margalet, Ugo Perez, Arnaud Bartès, deux centres de métier qui respirent la santé, Ben Pomeroy, Thomas Ambert, auxquels se joignent une classe biberon composée d’une petite dizaine de juniors actuels, ou qui l’étaient encore la saison dernière.

Un ensemble au sommet de sa forme physique, comme il l’a démontré en demi-finale contre Lézignan et ses cinq internationaux, mais toutefois sûr de rien quand on sait qu’en face se présentera une équipe de Carcassonne impressionnante d’efficacité, habituée des finales, et venant de soulever la Coupe Lord Derby au nez et à la barbe de ces mêmes Catalans, battus 22-6 à Perpignan.

Carcassonne peut améliorer son record

Carcassonne, dont le dernier titre remonte à 2012, finaliste malheureux en 2015 et 2016, n’a certes dû sa victoire sur Limoux, en demi-finale, qu’au Point en Or (essai de Nabil Djalout dans la prolongation). mais le club aux onze titres de champion de France (un record) peut compter sur un pack plus expérimenté que celui de son rival, derrière Bastien Canet, un des grands artisans du succès de la France lors de la Coupe d’Europe 2018, une paire de demis complémentaires à souhait, Luc Franco – Alexis Alberola, et une ligne de trois-quarts intrépide, à l’image de l’international papou Garry Lo, de l’arrière néo-zélandais Tony Tumusa, du très prometteur centre Vincent Albert, et de l’ailier volant Clément Soubeyras.

Carcassonne, athlétique devant et véloce derrière, possède autant d’atouts en main que les Catalans, ce qui devrait donner lieu à un combat de chaque instant, au Stadium albigeois ce samedi 29 juin.

Canicule : la châleur aura son importance

Rugby à XIII finale Elite 1« Cette finale s’annonce très ouverte, confirme Maxime Grésèque l’entraîneur de Limoux. Les Carcassonnais sont favoris, mais il se sont fait très peur contre nous en demi-finale, ils vont donc se montrer doublement vigilants… » Il y a des chances pour que cette finale se joue une nouvelle fois sur les détails techniques, la discipline, sans oublier la chaleur car en cette période (des températures proches de 40° sont annoncées pour samedi dans le département du Tarn, placé en vigilance orange canicule), elle constitue un élément imprévu et parfois déterminant…

Enfin, précisons que cette finale Elite 1 sera dirigée par un duo d’arbitres expérimentés et qui ont l’habitude de fonctionner en binôme. Stéphane Vincent sera l’arbitre principal, tandis que Kevin Delarose sera deuxième arbitre. Et Mohamed Drizza, le responsable national de l’arbitrage, supervisera l’arbitrage-vidéo

E.-K.

Voir la finale : Pour ceux qui ne seront pas à Albi, rappelons quelle sera retransmise par la chaîne ViaOccitanie, accessible sur la TNT, ou sur le site officiel de la Fédération : www.ffr13.fr
Pour ne pas mettre en danger la santé des joueurs, la Fédération a décidé de décaler à 21heures la finale du championnat de France Elite des moins de 19 ans qui opposera Avignon à Lézignan et qui était initialement prévue à 16h30. Marc Palanques, le président de la FFR XIII a même proposé de prendre en charge les frais d’hébergement des deux équipes afin qu’elles restent dormir sur place. La finale du championnat de France d’Elite 1 entre Audois et Catalans débutera à 19 heures comme cela était programmé. La commission médicale de la FFR XIII demandera aux arbitres de prévoir des pauses boissons, l’une par mi-temps, après les vingt premières minutes de jeu et juste avant d’attaquer les vingt dernières. Les joueurs pourront ainsi bénéficier de quelques minutes de répit afin de s’hydrater et de se rafraîchir avant de reprendre le jeu.

La finale des adieux

Cette finale du championnat d’Elite 1 sera celle des adieux à la compétition de haut niveau pour cinq de ses participants. Trois joueurs de Carcassonne raccrocheront ainsi leurs crampons dès le coup de sifflet : Florent Rouanet, Teddy Sadaoui, Jean-Philippe Baile. Côté catalan, l’international Thibaud Margalet pourrait aller prêter main forte, la saison prochaine, au club de ses débuts, Ille-sur-Têt, où évolue son frère Tristan. Thomas Ambert, lui, n’a pas caché son intention de revenir porter les couleurs de son village, en l’occurrence Pia.

Hervé Girette