Lancé au niveau national il y a peu, le BiMer, brevet d’initiation aux métiers de la mer, est désormais proposé dans l’académie de Montpellier. Son équivalent des métiers de l’aérien, hyper demandé, fait le plein de diplômés chaque année. Les deux permettent d’aider les élèves dans leur projet d’orientation en leur montrant la diversité des métiers dont certains sont porteurs économiquement.

La reprise d’une coutellerie emblématique est l’occasion de mesurer le dynamisme de ce territoire “où tout est possible”, selon Nicolas Mourgues, entrepreneur en reconversion professionnelle qui a repris cette fabrication avec la volonté de l’inscrire dans son terroir. Un exemple de réussite en circuit court avec 900 couteaux vendus en quelques mois saluée par de nombreux responsables dont Sophie Pantel, présidente du département.

Réunies “pour la première fois depuis 50 ans”, les 1000 MJC de France avaient choisi Port-Leucate dans l’Aude pour établir les bases de l’organisation future d’un réseau national autour de leurs thèmes de prédilection : Citoyenneté, accès à la culture et actions auprès de la jeunesse… Une “Déclaration de Leucate” définit leurs engagements communs.

Compte tenu de la situation et notamment la présence très importante de virus dans le couloir migratoire de la mer du Nord et de la Méditerranée, le Ministre a décidé de passer, par sécurité préventive, en niveau de risque “élevé” sur l’ensemble du territoire Français. Le département du Gers est particulièrement concerné., ainsi que plusieurs communes des Hautes-Pyrénées.

C’est une première. Absence de stratégie d’ensemble locale mais pas de solutions juridiques nationales : telle est la complexité d’intervention des collectivités. À Vias, les magistrats de la chambre régionale des comptes reconnaissent la grande difficulté pour les collectivités de gérer cette problématique qui engloutit beaucoup d’argent. “Le recul stratégique est inévitable”, juge la présidente.

Pendant trois jours tous les acteurs du tourisme avaient rendez-vous au Palais des Congrès de la Grande-Motte, à l’invitation du Comité régional du Tourisme et des Loisirs (CRTL) d’Occitanie, pour la 3e édition des Convergences Touristiques. L’objectif principal était de réfléchir à l’évolution du secteur, pour construire une économie touristique régionale durable, positive et performante.

Avant d’entamer une série de conférences qui donnent des fourmis dans les jambes, Adeline Rucquoi, spécialiste des Chemins de Compostelle, explique pourquoi ils fascinent toujours (plus de 347 000 marcheurs en 2019 !) et par quels faits historiques ils ont été créés. Comment, par exemple, la politique d’immigration de l’Espagne du Moyen-Âge leur a donné un coup de fouet… Passionnant.

(Avec vidéos). Une expérience pilote a été menée à Prades-le-Lez (Hérault) cet été dont les résultats encourageants ont été révélés ce mardi. Pour la 1er fois en France, des scientifiques montrent que l’on peut stériliser des palanquées de moustiques tigres mâles pour qu’ils n’aient aucune descendance et les épandre à 50 mètres du sol. Il reste des écueils à franchir avant de valider et d’utiliser cette méthode féconde.

Créées par Manuella Parra, les secondes – gratuites – Rencontres franco-espagnoles se tiennent à Montpellier du 30 novembre au 4 décembre. Le thème : Femmes espagnoles en résistance, femmes libres et engagées en France. “Ces femmes, qui se sont exilées en Occitanie, ont continué à se battre, dans des conditions terribles, contre le fascisme et se sont impliquées dans des mouvements de manière importante. On bénéficie de leur puissance et on ne s’en rend même pas compte…” Hommage salvateur dans le climat politique actuel.

TOULOUSE : C'est une filiale du groupe Safran, "Safran Electrical & Power" qui équipera les dirigeables LCA60T (Large Capacity Airship 60 Tons) de la société "Flying Whales", qui développe un programme de dirigeables à forte capacité de transport. Premier vol prévu en 2024. "Un projet "visionnaire et unique" selon le DG de "Safran Electrical & Power".

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Jeudi 4 et vendredi 5 novembre ont lieu les phases finales du Trophée Karpov au Cap d’Agde. Le(s) tournoi(s) de cette 19e édition de Capéchecs réunissent plus de 550 participants, dont plusieurs Grands Maîtres Internationaux. Mais c’est aussi un événement qui met en valeur la jeunesse et la convivialité. Une ambiance qui a séduit le russe Anatoly Karpov, ancien Champion du Monde et parrain de l’épreuve héraultaise.

Le psychiatre Jean-Victor Blanc vient de publier Addicts, un essai original. Le but de ce livre, qui s'appuie sur la Pop Culture, est de mieux comprendre les mécanismes de l'addiction en "dédramatisant, sans banaliser" pour mieux s'en libérer. Selon ce spécialiste de l'hôpital Saint-Antoine, à Paris, films, séries, fiction, etc., traitant l'addiction, sont plus proches de la réalité. Et offrent une possibilité de mieux libérer la parole.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Après une première sortie nationale et seulement trois à l’international, dont les derniers championnats d’Europe, c’est aux championnats du monde que le nouvel “Ensemble France” a participé fin octobre. Dans ce six tricolore figure Maëlle Millet du Pôle Espoir de Montellier, qui a débuté à L’Envol Saint-Gaudinois. Première expérience mondiale enrichissante pour le jeune groupe dirigé par les nouvelles entraîneures, Anna Baranova et Sara Bayon.

Les 9 et 10 novembre, vous pouvez faire expertiser vos bijoux par des experts d'Artcurial, à Toulouse et Montpellier. "Environ 2 000 bijoux passent entre nos mains chaque année", confie Julie Valade, directrice du département horlogerie et joaillerie de la 2e ou 3e maison de vente aux enchères de France.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Très attendu, le salon nautique du Cap d’Agde, 4e français, fait le plein. Il est l’exemple de l’engouement des Français pour le nautisme sous toutes ses formes. “Nous sommes dans une bonne dynamique”, explique l’organisateur Jean-Pierre Boyer. “On voit l’avenir avec confiance”, confie la grand-mottoise Colette Certoux, vice-présidente de la Fédération des industries nautiques. Explications.