Auteur-compositeur né à Sète, Christophe Casanave travaille avec Marc Lavoine, Najoua Belysel, Hélène Ségara, Juliette Gréco, etc., Il est l'un des fondateurs d'une plate-forme de la pop française. Pour lui redonner davantage de place. Face à l'hégémonie des musiques urbaines.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

La société toulousaine est finaliste d'un concours de la BPI où tout le monde peut voter. Avec son vélo électrique qui se recharge à la décélération et le recrutement de commerciaux, notamment, la start-up ambitionne d'en vendre de plus en plus dans les vingt plus grandes villes françaises.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Partout, on enregistre une poussée écologiste. Elle se ressent aussi côté associations. Exemple avec Non au Béton qui auditionne et filme les engagements de tous les candidats envers l'environnement. Avec une restitution d'ici la fin de semaine.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Décédé en 2003, Loris Azzaro a longtemps vécu à Toulouse où il fit même créer une fondation avant-gardiste pour aider à « sauver » la planète. Le rachat d’Azzaro par L’Oréal, leader mondial des cosmétiques, met en lumière le promoteur toulousain Jérôme Ducros qui gère une partie des classes de produits du célèbre couturier, tels que le tabac, les alcools, les eaux…

Pour la première fois, il y aura une formation de psycho-généalogie à l’université de Nîmes. Pour mettre en mots et non pas en maux les secrets de famille. Psycho-généalogiste, Simone Cordier donnera une conférence gratuite ce vendredi 7 février à Nîmes. Pour présenter cette approche thérapeutique et surtout « ses enjeux, les risques et les dérives ». Contre les charlatans, donc.

Dans la Région, une trentaine de communes pourraient tomber dans l'escarcelle de l'ex-FN qui dirige ou soutient déjà Beaucaire et Béziers. Le point avec le politologue Dominique Sistach de l'université de Perpignan qui évoque dans l'éventualité de victoires multiples du RN la possibilité de créer une Ligue du Sud bis en vue des régionales.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Le phénomène d’ «emprise» ainsi que la notion de «suicide forcé» pourraient faire leur entrée dans le code pénal français, cette année. Parce que les violences physiques ne sont que les marques les plus visibles des violences conjugales...

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

A Montpellier, une équipe de scientifiques a séquencé le génome du lupin blanc, une légumineuse aux étonnantes propriétés : sans gluten, très riche en protéines, elle se passe quasiment d'engrais qu'elle va chercher avec des racines très spéciales. Des racines qui sont maintenant étudiées de près.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

Dans une étude inédite, le professeur d’économie Olivier Torrès met au jour pour la première fois un taux important de burn out chez les petits patrons (17,5 %). 560 000 personnes sont concernées. Les experts-comptables sont aussi en « grande souffrance », quasiment l’équivalent des agriculteurs (risque de burnout à 35,1%) et des artisans (entre 31,6% et 35,3%).

Dans un entretien exclusif à Dis-Leur !, la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, explique que les noyades, un fléau notamment en Occitanie, doivent être prises en compte globalement. Son plan est tous azimuts. « Former les maîtres-nageurs à la détection des violences faites aux enfants » ; « investir tous les mètres d’eau existant : piscines des campings, des hôtels » ; généraliser les « classes bleues » ; ou encore : « Proposer tout le contenu secourisme gratuit aux ados en contact avec le Service national universel et susciter des vocations… »

Mode de vie stressant, vieillesse, taux important de survie après cancer, etc. De nouveaux chapitres de la douleur s'ajoutent chaque jour. À l'hôpital Saint-Éloi, à Montpellier, existe depuis 1979 un centre de prise en charge pluri-disciplinaire qui cherche à s'agrandir pour pouvoir multiplier son activité par deux. Une référence dans l'Hexagone, à l'heure du débat sur la pénibilité du travail.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer