Télévision : Le 17 juillet, c’est déjà demain…

« Demain nous appartient » c’est la nouvelle fiction quotidienne de TF1. premier épisode ce lundi 17 juillet à 19h20. Pour cette saga quotidienne, la production a choisi l’Occitanie et plus précisément le port de Sète, qui sert déjà de décor à la série de France 2 Candice Renoir… L’événement a été présenté à Montpellier, à l’Hôtel de Région.

C’est ainsi que le site officiel présente les nouvelle série-vedette de TF1, avec Ingrid Chauvin, Alexandre Brasseur, Lorie Pester et Charlotte Valandrey : « La baie de Sète. Une violente explosion. Au milieu du chaos, une mère cherche son fils. Etait-il sur l’un des bateaux qui se sont percutés ? Aurait-il participé à ce qui apparaît très vite comme un meurtre ? Prête à tout pour protéger son enfant, sa vie bascule complètement lorsque l’on retrouve sur une plage le corps d’une femme, sa propre sœur, qu’elle n’a pas revue depuis plus de quinze ans… » 

Reprenant les recettes des sagas de l’été, avec secrets de famille, clans rivaux, enquêtes policières, « Demain nous appartient » est aussi la chronique d’un microcosme reflétant les disparités de la société française poursuit le site : « C’est à la fois une saga familiale et policière. Il y a une vraie dimension de thriller. Ces 26 minutes quotidiennes permettent de déployer une histoire forte que l’on espère addictive. « Demain nous appartient » se veut à la fois moderne, dans l’air du temps, contemporaine et miroir du monde dans lequel nous vivons, » a confié Marie Guillaumond, la direction artistique de la fiction française de TF1.

Vendredi à Montpellier, de g. à d. François Commeinhes, Ara Aprikian et Serge Regourd

Vendredi à Montpellier, c’est Serge Regourd qui a d’abord pris la parole pour expliquer le soutien de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée. Cet universitaire, spécialiste des médias est aussi un élu du Tarn-et-Garonne au Conseil régional, dont il préside la commission Culture et audiovisuel. Le soutien à l’audio-visuel est « une volonté politique clairement affirmée », a-t-il souligné, avec 3,7 millions d’euros pour soutenir les productions en région (dont 300 000 euros pour la nouvelle série de TF1, soit la plus forte dotation accordée jusqu’ici), soit 111 tournages en 2016 et un chiffre probablement équivalent en 2017…

Pour justifier l’engagement de la Région, l’élu a insisté sur les retombées nombreuses pour la région, évaluées à un total de 17 millions d’euros : 150 techniciens régionaux embauchés sur le tournage (et 600 figurants), mais aussi hôtellerie, BTP, artisans etc. En 2016, les retombées de l’ensemble des tournages en Occitanie avaient représenté un total de 12 millions d’euros !

Pas de concurrence directe avec « Plus belle la vie »

Egalement présent, Guillaume de Menthon (TelFrance) a précisé que le CNC évalutait à 4 euros les retombées d’un tournage pour 1 euro investi… Des studios ont été construits à Sète, sur 1 600 m2 pour la série pour accueillir la moitié des scènes, les autres 50% se déroulant en extérieurs à Sète et dans un rayon de 20 kilomètres autour du port héraultais, qui est déjà le décor récurrent de la série-vedette de France2, Candice Renoir. Un choix qui réjouit manifestement le sénateur-maire de la cité portuaire, François Commeinhes, qui a souligné que « la culture est un élément fondamental dans la préservation de notre patrimoine. »

Lorsqu’on évoque une série quotidienne en access prime-time, certes « estivale » mais qui affiche l’ambition de devenir régulière (la deuxième saison est en cours d’écriture) difficile de ne pas penser à la success story de la série-phare de France 3, « Pus belle la vie », forte de 13 saisons au compteur du côté de Marseille, la Méditerranée, toujours…

« Ce n’est pas le même type de projet », insiste Ara Aprikian, directeur général adjoint de TF1, en charge des contenus); « Demain nous appartient est plutôt dans la veine de « Dolmen » (déjà avec Ingrid Chauvin, NDLR), mais bien sur, nous ne serions pas contre un succès comparable à celui de Plus belle la vie (…) Cela peut être un peu long à installer, mais une grosse campagne de promotion nous fait espérer un très bon accueil »… « Demain nous appartient » sera donc diffusée sur TF1 à partir du 17 juillet, du lundi au vendredi à 19h20, mais également en Belgique (RTBF) et en Suisse.

Si le succès est au rendez-vous pour cette série qui met l’Occitanie en scène, elle pourrait devenir une vitrine permanente pour la promotion régionale. C’est la pari de la chaîne et de la Région… « Plus que l’aspect financier, c’est la garantie d’un environnement favorable qui nous a convaincus. La réaction de la Région, les facilités d’accueil mises en place par la ville de Sète, qui ont emporté la décision de tourner ici… » précise Guillaume de Menthon.

Philippe MOURET

Voir la bande annonce :