Tourisme : Léonard au pays des merveilles de Merville et Saint-Ex à « L’Envol… »

Ici dessinée par la main de Léonard, l'ornithoptère est reconstitué en taille réelle...

Avec quelque retard, lié au confinement, le Château de Merville rend hommage à Léonard de Vinci, à l’occasion du 500e  anniversaire de la mort du génie de la Renaissance. L’exposition annoncée au mois d’avril est enfin dévoilée aux visiteurs du Labyrinthe de Merville, qui peuvent contempler plusieurs reproductions grandeur nature des réalisations de l’artiste florentin. Ainsi…

… Le célèbre ornithoptère, acheminé depuis le Val de Loire et installé à six mètres du sol par l’entreprise mervilloise Toffanello, est empruntée au Château du Clos Lucé, à Amboise, où Léonard de Vinci vécut à la fin de sa vie.

Découvrir l’ornithoptère, grandeur nature !

Le fameux ornithoptère aux ailes semblables à celles des oiseaux, à voir au Chateau de Merville. Photo D.-R.

Léonard de Vinci a étudié, tout au long de sa vie, plusieurs moyens de voler en copiant le vol des oiseaux. Les bras humains étant trop faibles, il a fabriqué des aéronefs pouvant battre des ailes. Constitué d’une planche, de deux grandes ailes, de leviers pour manœuvrer, de pédales et d’un système de poulies, l’ornithoptère est l’un des premiers dessins du maître et restera à l’état de croquis.

La machine n’aurait d’ailleurs pas pu s’envoler, car les matériaux disponibles à l’époque étaient peu adaptés et l’engin aurait pesé 300 kg. D’autres inventions de cet artiste hors du commun, telles que le « parachute » et le « pont autobloquant », côtoient de grands dessins sur panneaux dont le légendaire portrait de Mona Lisa : La Joconde

Les grands inventeurs en vedettes

Ce focus sur Léonard de Vinci prend place dans une vaste rétrospective que le labyrinthe de Merville consacre cette saison aux grands inventeurs de l’humanité.
A travers les 20 hectares de parc, jalonnés d’allées de buis, les visiteurs suivent les traces de Galilée, Gütenberg, Marie Curie, Albert Einstein ou Bill Gates.

Ce parcours inédit propose un jeu scénarisé et interactif aux enfants et aux adultes, pour apprendre en s’amusant, du télégraphe au smartphone, de l’ampoule électrique à la machine à laver, de la roue à la voiture électrique…

Philippe MOURET

Edifié au XVIIIe siècle et ouvert au public depuis 2005, le Château de Merville et son parc de 30 hectares accueillent plus de 40 000 visiteurs par an, d’avril à octobre. Son labyrinthe de buis est le plus grand d’Europe. Labellisé qualité tourisme, le domaine est en partie privatisable pour l’organisation de tous types d’événements. La Taverne du château propose une restauration légère et une aire de pique-nique. Entrée public, parking et billetterie en contrebas de la propriété, Chemin de Grand Borde, 31330 Merville. 05 61 85 32 34 – labyrinthedemerville.com

Saint-Exupéry à L’Envol des Pionniers…

C’est à Toulouse-Montaudran dans les lieux même où L’Envol des Pionniers est installé qu’Antoine de Saint Exupéry s’est envolé pour la première fois en tant que pilote de l’Aéropostale. L’Envol des Pionniers raconte les petites et la grande histoire(s) de ces précurseurs qui ont su dépasser leurs limites pour donner naissance à l’aviation civile française.

Car dès 1918 et pendant 15 ans, des aviateurs de légende comme Antoine de Saint-Exupéry, Jean Mermoz et Henri Guillaumet, ont foulé le sol de ce site authentique et se sont envolés depuis le champ d’aviation.

A L’Envol des Pionniers les visiteurs découvrent l’histoire de l’aéropostale, de ses Hommes et de ses légendes. A travers une médiation incarnée par des personnages en tenues d’époque (pilotes, mécaniciens, ouvrières entoileuses, passagers, chef d’escale) et des dispositifs muséographiques originaux, le visiteur découvre et revit les prouesses techniques et surtout humaines des débuts du transport du courrier, par-delà les déserts, océans et montagnes.

Un pilote nommé Antoine de Saint Exupéry

En pénétrant dans le hangar à avions, les visiteurs partent à la rencontre d’Antoine de Saint Exupéry l’aviateur où sont présentés les moments clés de sa vie et l’avion mythique associé à chacune de ces périodes. Le visiteur peut découvrir une réplique taille réelle du premier avion de La Ligne aéropostale, le Salmson 2A2 sur lequel Antoine de Saint-Exupéry a volé.

De cette façon petits et grands découvrent une autre facette du célèbre écrivain : celle du pilote pionnier de l’aéropostale mais aussi pilote d’essais et pilote de raids.

Une vie consacrée à son amour pour les avions

L’exposition retrace la vie du légendaire pilote depuis son vélo ailé de petit garçon jusqu’à sa mort tragique à bord du mythique P38 Lightning au-dessus de la Méditerranée. Autour d’une scénographie inédite alliant objets personnels, installations sonores et visuelles, livres écrits sur cette période par l’écrivain aviateur : l’exposition invite le public à découvrir le parcours de cet homme courageux et profondément humaniste.

Dans l’intimité de l’aviateur écrivain

Le public découvre également les profondes amitiés du pilote avec ses collègues de la Ligne aéropostale mais aussi les mécanos, radios et navigateurs. Par le biais d’images historiques, le visiteur plonge également au cœur de l’intimité d’Antoine de Saint-Exupéry : sa famille et sa relation privilégiée avec sa mère, son amour pour les femmes, mais surtout sa rencontre avec Consuelo qui deviendra son épouse en 1931.

Amoureux, il l’était aussi de la littérature et du cinéma. L’exposition revient sur les films qui ont forgé sa notoriété outre-Atlantique telle que l’adaptation de Courrier Sud en 1937. La dernière partie de l’exposition retrace son exil à New-York où il écrit nombre de ses ouvrages dont Le Petit Prince. Puis le visiteur découvre l’engagement de l’écrivain à combattre auprès des américains lors de la Seconde Guerre Mondiale en intégrant une escadrille de reconnaissance qui lui inspira Pilote de guerre.

Le monde merveilleux du Petit Prince

Comme un passage de relai entre Antoine de Saint-Exupéry l’aviateur et Antoine de Saint-Exupéry le créatif, l’exposition se clôture autour d’une série de sculptures en couleur réalisées par l’artiste Arnaud Nazare-Aga. Chaque objet représente un dessin extrait du Petit Prince. Colorée et pétillante, la douzaine de sculptures invite le visiteur à rêver et à regarder le monde avec des yeux d’enfants.

Une programmation éducative et culturelle

L’Envol des Pionniers propose un accompagnement éducatif de l’exposition tout au long de l’année scolaire, avec des ateliers, rencontres et projets qui aideront les élèves à mieux découvrir le personnage d’Antoine de Saint-Exupéry. Parallèlement, une programmation culturelle spécifique permettra de rendre compte de l’aviateur écrivain et de son œuvre au travers de regards croisés où s’entremêleront la littérature, le cinéma, les sciences et techniques et, plus largement, l’imaginaire.

Ph.-M.

L’envol des Pionniers, 6 rue Jacqueline-Auriol F- 31 400 Toulouse 05 67 22 23 24. Réservations : www.resa@semeccel.com Tarifs :  Enfant : 5 euros (5 à 18 ans); Adulte : 8 euros (plus de 18 ans); Groupe tourisme :  7 euros par personne; Groupe scolaire : 4 euros par enfant;  https://www.lenvol-des-pionniers.com/informations-pratiques/tarifs-billets/

Rappels sur les mêmes sujets…