La présidente du département de l’Ariège qui a fait l’effort d’offrir un terrain et d’apporter 2,6 M€ pousse un cri d’alarme. L’établissement doit être reconstruit. Tout le monde est d’accord. Le budget est trouvé. Mais à cause d’un micro-climat politico-politique, rien ne se passe depuis huit ans. Et il y a urgence : pour les personnes âgées, les personnels en souffrance et l’Ehpad qui n’est plus aux normes…

Selon l’Insee, sur 215 bassins de vie de notre région, 63 ont subi une perte brutale d’habitants. De 788 000, ils n’étaient plus que 645 000 en 2016. En cause, le déclin des fermes familiales et de certaines industries, notamment textiles : 37 000 postes ont aussi été perdus. « Ce ne sont plus les mêmes personnes qui y habitent. Il y a eu une profonde transformation de la société… », explique Marie-Laure Monteil, responsable des études.