Protéger la biodiversité et les habitants des inondations, maintenir la qualité du milieu… Agissant sur le bassin versant de la lagune, le Syndicat mixte du bassin de Thau exerce une activité très importante en entretenant… 60 cours d’eau ! Une action exemplaire, comme le confirme l’hydrologue montpelliéraine Emma Haziza pour qui la ripisylve joue un rôle prépondérant dans le cycle de l’eau.

Incendies et sécheresse sévissent, mais tout le monde pense aux prochaines pluies. Beaucoup de choses ont été faites depuis les dramatiques inondations de 2002. La société montpelliéraine, Mayane, propose des solutions d’adaptation innovantes, à Nîmes et Montpellier, entre autres. Et où les propriétaires peuvent bénéficier jusqu’à 80 % d’aide, grâce au fonds Barnier.