Certes, la législation était encore trop verte. Mais depuis le 31 décembre dernier, elle fait voir rouge à toute une profession émergente – plus de 1 500 boutiques créées en un an – qui ne peut plus réaliser la moitié de son chiffre d’affaires avec la fleur de chanvre CBD… Le député François-Michel Lambert dénonce une décision “cynique” et “stupide” car elle sera cassée par les tribunaux.

La crise du covid a accéléré la consommation de cet extrait de chanvre, adoubé par l'OMS en 2019, et censé combattre stress, insomnies, douleurs. Et même la gueule de bois ! Exemple avec Hanapiz, à Toulouse, et ses infusions bio au CBD de Lozère et du Lot-et-Garonne. Plus de 1 500 boutiques ont ouvert en un an ! Cela fait écho à la recherche de "produits sains, naturels", comme l'exprime le spécialiste Pascal Douek. Une molécule sans effet secondaire qui "suscite un espoir..." Difficile toutefois de s'y retrouver dans la jungle du CBD business, comme le confirme le président du syndicat professionnel du chanvre.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer

La jeune société toulousaine V21 se lance dans la production et la commercialisation de "superfood" (super aliment, en français) à base de chanvre, produit dans le Gers, en collaboration avec le collectif d'agriculteurs Champs Bio du Gers.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer