Foires aux vins : Fitou en pole-position pour le grand rush

Photo D.-R.

Avec une progression de ses ventes en grande distribution de 10 % en volume et 12,6 % en valeur, l’appellation Fitou s’affirme comme une valeur sûre pour la montée en gamme du linéaire des AOP du Languedoc. Porté par le lancement des foires aux vins d’automne, ce succès conforte la stratégie de premiumisation engagée par les trois caves coopératives de ce vignoble audois, entre Méditerranée et Corbières. Les raisons d’une success-story :

Lancées début septembre, les Foires aux vins de la grande distribution (GD) vont se poursuivre jusqu’à la fin du mois de septembre et même pour certaines enseignes (Auchan, Leclerc, Nicolas…) jusqu’à la mi-octobre. Pour tous les amateurs de vin, c’est l’occasion de faire de belles affaires et de remplir leur cave. D’autant que la plupart des enseignes ont fait de gros efforts sur les conditions de présentation et de conservation des vins durant cette période…

Parmi la multitude des origines et étiquettes proposées, il en est une qui tient la vedette. Son nom : Fitou. Parmi les AOC du Languedoc c’est l’appellation qui connaît la plus forte hausse de ses ventes en GD, enregistrant 10 % de croissance en volume et 12,6 % en valeur (source : Panel IRI, au 1er janvier 2017). Avec 4,3 millions de bouteilles écoulées en hypers et supermarchés, l’AOP fondée en 1948, désormais troisième appellation du Languedoc en rouge au plan du chiffre d’affaires (17,6 M €), s’impose comme une valeur sûre.

Avec une moyenne de deux références par magasin en hypermarchés et supermarchés, ce succès s’explique notamment par la stratégie de premiumisation engagée ces dix dernières années par les trois caves coopératives de l’appellation : Mont-Tauch, Cascastel et la cave de Cap Leucate. Ces dernières réalisent l’essentiel de la production de Fitou (moyenne annuelle de 75 000 hl), tirant profit des particularismes de ce vignoble aux deux terroirs implanté entre mer Méditerranée et massif des Corbières : il oppose en deux zones distantes de 30 km, d’un côté les plaines caillouteuses du littoral soumises aux influences maritimes (on parle de Fitou maritime), de l’autre les vignobles d’altitude alternant schistes et argiles caillouteux (Fitou montagne).

Des cuvées premium « cousues-mains »

Photo D.-R.

Cette diversité, associée à l’extrême morcellement des parcelles, a favorisé l’émergence et le développement de cuvées cousues-mains répondant à une demande des consommateurs. Ainsi, la cave de Cap Leucate (groupe Vinadéis) et sa gamme Black Reserve lancée en 2013 en grande distribution, ou l’élaboration du Domaine de Carpy issu d’une récolte à la main et tout dernièrement en 2017 l’élaboration du domaine de Montplaisir, parcelle Coducas positionnée sur le segment super-premium.

Dans la même mouvance, la cave coopérative de Cascastel fondée en 1921, axe son développement sur l’approche parcellaire à travers un « club des vignerons » mis en place en 2008 et encourageant l’identification des terroirs les plus qualitatifs sur les 350 ha produisant du Fitou, avec individualisation de la rémunération des vignerons en fonction du prix bouteille. Ce club très sélect a permis de garder de très vieilles vignes de Carignan centenaires à très faibles rendements (20 hl/ha) valorisés à travers la cuvée historique « F », de dédier une cuvée-hommage Les Cazals au particularisme d’un terroir précoce de 8hectares situé sur un plateau, ou encore de consacrer une nouvelle cuvée au parcellaire avec L’âme sœur 2015, dont le lancement lors de la prochaine foire aux vins d’automne (Leclerc Occitanie) s’accompagne d’un « Coup de cœur ».

« Appellation historique et singulière, Fitou est une mosaîque de terroirs, d’hommes et de paysages somptueux et sauvages, qui dès l’origine a fait une large place au carignan, cépage emblématique de ces terres arides et ventées, un parfait interprète du terroir ! » souligne Baptiste Ross-Bonneau, chef-sommelier au prestigieux Hôtel de la Cité de Carcassonne…

Des vins positionnés à plus de 4 €

La cave de Cascastel, aujourd’hui forte d’une vingtaine de cuvées premium, représentant 50% de sa production (de 10 000 hl annuel), poursuit sa stratégie de différenciation grâce aux foires aux vins. « Sur les linéaires, les enseignes ont à présent au moins une marque distributeur en Fitou. Les foires aux vins sont un moteur pour notre stratégie de montée en gamme car elles permettent de positionner à cette occasion des vins plus premium qui rencontrent l’approbation des consommateurs », explique Marc Guinebeault, directeur commercial de Cascastel.

L’objectif in fine étant d’augmenter le référencement des AOP Fitou dans les fonds de rayon des hypermarchés et supermarchés. Une stratégie jugée « gagnante » avec un prix bouteille désormais positionné à plus de 4 €. La progression des ventes de Fitou en valeur se traduit de façon spectaculaire sur la dernière campagne 2016 : + 25% pour les vins entre 5 € et plus ; + 14% pour ceux positionnés entre 4 et 5 €. On vous l’a dit, une success-story !

Et pour les Foires aux vins, les spécialistes recommandent de s’y rendre tôt le matin, pour éviter la cohue et de se laisser séduire par le désir de découverte… Compte tenu de la richesse des vins d’Occitanie, le plus grand vignoble du monde, il y a forcément de quoi être (agréablement) surpris…

Philippe MOURET

L’AOC Fitou, c’est 215 producteurs sur 2 300 hectares, 3 caves coopératives et 35 caves particulières, 75 000 hectolitres de production, dont 40% à destination de l’étranger et 60% en France (55% en grande distribution).