Déco : Une peinture qui donne de l’air à votre intérieur

©Colibripeinture

Créée en 2018, Colibri est une start-up de la région toulousaine qui a mis au point une peinture naturelle et dépolluante. Fabriquée en France, labellisée A+ et ayant passé le test de dépollution, cette nouvelle gamme de peinture est issue de produits végétaux et assainit l’air grâce à ses nanocapteurs.

Avec ce produit innovant sans solvant et qui n’émet pas de composés organiques volatiles (COV) cancérigènes, la start-up ambitionne de révolutionner un marché dominé par des peintures pétro-chimiques, solvantées et qui polluent notre air intérieur. Ainsi, Colibri s’appuie sur deux tendances fortes du moment, le soucis environnemental et l’engouement pour la déco et l’aménagement intérieur (71% des Français s’y intéressent, selon une étude de 2018)…

L’air intérieur, plus pollué que l’air extérieur !

Des études ont montré que l’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur (*). Or nous passons 80% de notre temps à l’intérieur (90% pour les enfants). Les sources d’émissions de substances polluantes sont nombreuses : matériaux de construction, meubles, appareils de chauffage, produits d’entretien et… peinture. Colibri, startup toulousaine, a choisi d’innover en créant une peinture qui ne pollue pas et qui va même jusqu’à assainir l’air !

Colibri peinture dépolluante
©Colibripeinture

Cette start-up a imaginé une peinture biosourcée. C’est-à-dire qu’elle est issue de matières premières renouvelables elles même issues de végétaux : une résine d’origine végétale à 95% (huile de ricin, de lin et de pin), un épaississant à base d’algues rouges des pigments minéraux (0% chimique) et de l’eau (zéro solvant).

Un air purifié

Grâce à cette composition, les peintures Colibri ont une teneur en COV de 0,01g/l, soit 30 fois inférieure à la norme européenne. Elles ne libèrent donc pas de polluants dans l’air ambiant des espaces intérieurs. Et grâce à des nanocapteurs contenus dans sa texture, la peinture capte les molécules de formaldéhydes (cancérigènes) et purifie ainsi l’air. Les nanocapteurs sont capables de capter jusqu’à 80% du polluant et le rendent inerte.

Avec cette double formulation biosourcée et dépolluante, Colibri permet d’améliorer considérablement la qualité de l’air et protège l’environnement en se basant sur des matières premières renouvelables. La peinture Colibri « répond aux mêmes exigences que les peintures traditionnelles : elle a le même pouvoir couvrant, la même durée de vie, le même rendement (10m2 au litre) que des peintures pétro-chimiques, tout en étant composée de produits naturels respectant l’homme et la nature », explique son créateur.

Un environnement sain pour son enfant

Cédric Laurent Colibri peinture dépolluante
Cédric Laurent, un patron qui est avant tout un père attentif… ©Colibripeinture

Car l’aventure Colibri est avant tout celle d’un papa qui veut offrir un espace sain à ses (trois) enfants. Cédric Laurent, fondateur de la start-up, souhaitait repeindre la chambre de son plus jeune fils et s’est très vite rendu compte, en se penchant sur les étiquettes, de la nocivité d’une majorité de peintures : “C’est un objectif que tous les parents partagent : permettre à nos enfants de grandir dans un environnement sain et qui ne soit pas nocif pour la santé », insiste-t-il.

« De nombreux reportages nous alertent sur les produits toxiques qui polluent nos intérieurs », poursuit-il. Mais, « dans le secteur de la peinture, je n’ai pas trouvé les produits ou les acteurs qui partagent ces préoccupations. C’est suite à cette prise de conscience que le projet Colibri est né.”

Ayant déjà monté plusieurs entreprises, notamment dans la rénovation de bâtiment, Cédric Laurent décide alors de créer la peinture saine qu’il voudrait pour la chambre de son fils. Après plusieurs mois de recherches et de tests de formule (selon les normes ISO 16000-23 et EN ISO 16000-3), l’entreprise toulousaine est désormais en mesure de créer une peinture biosourcée et déclinée en plus de 190 teintes. pour redonner des couleurs à vos murs … et à votre santé intérieure !

Ph.-M.

(*) Selon une étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire) d’avril 2014 intitulée « Étude exploratoire du coût socio-économique des polluants de l’air intérieur« , la pollution de l’air intérieur entraînerait la mort de près de 20 000 Français par an : le coût de cette mortalité et de la baisse de qualité de vie des personnes malades, juge l’ANSES, s’élèverait à 18 milliards d’euros, auxquels viennent s’ajouter les pertes de journées travaillées, et les frais de prise en charge des soins, et ceux liés à la recherche.

Produite en France, la peinture Colibrise commande en ligne et peut être livrée dans toute la France, Belgique et Luxembourg. Colibri a déjà vendu 13 000 litres de peinture soit l’équivalent de 216 maisons intégralement redécorées.