Rénovation énergétique : Une première nationale en Aveyron

Thierry Ravot (à gauche) et Jean-Philippe Sadoul sur le chantier soutenu par la Banque des Territoires à Luc-la-Primaube (Aveyron) Photo Florence TOVENATTI

Jean-Philippe Sadoul, maire de Luc-la-Primaube (Aveyron) et Thierry Ravot, directeur régional Occitanie de la Banque des Territoires, ont signé un contrat de prêt pour la rénovation du Centre Social Polyvalent Saint Exupéry. Il s’agit du premier prêt « Grand Plan d’Investissement – Ambition des Bâtiments publics pour la Rénovation Energétique » (GPI AmBRE) distribué par la Banque des Territoires.

L’Etat, l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) et la Banque des Territoires (1) se sont engagés dans la mise en place d’un programme d’actions, sur la période 2018-2022, visant à accélérer l’amélioration de la performance énergétique du patrimoine immobilier des collectivités territoriales, notamment des bâtiments d’enseignement et de santé (Ehpad). Ce partenariat s’inscrit dans le cadre du Grand Plan d’investissement et du Plan de rénovation énergétique des bâtiments.

Une première en France

La signature du premier prêt en France, à Luc-la-Primaube. Photo Florence TOVENATTI

Au niveau national, le secteur du bâtiment représente à lui seul près de 45 % de la consommation énergétique finale et 25 % des émissions de gaz à effet de serre. La mobilisation de ce secteur est donc essentielle à la transformation du modèle de développement pour la sobriété énergétique (qui vise la neutralité carbone à l’horizon 2050). A titre d’exemple, les écoles représentent à elles seules 30 % de la consommation des bâtiments communaux et demeurent le type de bâtiment le plus consommateur en énergie. Il est donc apparu nécessaire d’encourager les collectivités à améliorer la performance énergétique de leur patrimoine immobilier, notamment des établissements scolaires

C’est dans ce cadre que la commune de Luc-la-Primaube a souhaité réhabiliter, restructurer et étendre son Centre Social Polyvalent (2 800 m² sur 3 niveaux) selon un programme ambitieux d’économies d’énergies. « Ce bâtiment, quarante ans après sa construction, souffrait d’une inadaptation face au développement récent de bon nombre d’activités et d’une forme d’obsolescence nécessitant sa mise en conformité en matière énergétique et d’accessibilité aux publics » précise la municipalité aveyronnaise.

Volonté de « croissance verte »

Construit à la fin des années 70, le Centre Social Polyvalent s’inscrit au cœur d’un espace urbain végétalisé dénommé Parc de la vallé qu’il convenait de mettre en valeur et d’ouvrir sur la ville.

Pour financer les travaux de réhabilitation, la Banque des Territoires a accordé un prêt de 3M€ sur une durée de 30 ans, soit 62% du cout total des travaux dans le cadre de GPI AmBRE (2). Au terme du chantier, le gain de performance énergétique devrait être supérieur à 50% par rapport à l’existant. Ce projet du Centre Social Polyvalent Saint Exupéry de Luc-la-Primaube vient de faire l’objet de la première signature en France pour ce type de prêt.

La commune de Luc-la-Primaube, avec ses 6100 habitants, constitue la troisième ville de l’agglomération ruthénoise et la sixième ville du département de l’Aveyron. L’opération menée au Centre Saint-Exupéry s’inscrit dans une démarche de développement qui vise à répondre à l’attractivité de la commune avec « un soucis affirmé de « croissance verte » comprenant : maison de Santé pluri-professionnelle, projets de collège et de gendarmerie, éco-quartier… » Pour cette opération, Luc-le-Primaube a reçu l’appui du Pôle d’équilibre Territorial et Rural (PETR) Centre Ouest Aveyron, labellisé en 2015 « territoire à énergie positive pour la croissance verte. »

Philippe MOURET

(1) Créée en 2018, la Banque des Territoires est un des cinq métiers de la Caisse des Dépôts. Elle rassemble dans une même structure les expertises internes à destination des territoires. Elle propose des solutions sur mesure de conseil et de financement en prêts et en investissement pour répondre aux besoins des collectivités locales, des organismes de logement social, des entreprises publiques locales et des professions juridiques. Elle s’adresse à tous les territoires, depuis les zones rurales jusqu’aux métropoles, avec l’ambition de lutter contre les inégalités sociales et les fractures territoriales. En savoir plus en cliquant ICI.
(2) Le prêt GPI AmBRE a été mis en place par la Banque des Territoires dans le cadre du Grand Plan d’Investissement engagé par l’Etat. Une enveloppe de prêts sur fonds d’épargne de 2Md€ est mobilisée sur la période 2018-2022. L’objectif est de financer les dépenses d’investissement en faveur de la rénovation énergétique des bâtiments publics. Le prêt GPI Interne AmBRE peut être mobilisé sur une durée de financement entre 20 et 40 ans pour financer jusqu’à 100% des projets de rénovation thermique jusqu’à 5M€ de besoin d’emprunt.