Pour la première fois, il y aura une formation de psycho-généalogie à l’université de Nîmes. Pour mettre en mots et non pas en maux les secrets de famille. Psycho-généalogiste, Simone Cordier donnera une conférence gratuite ce vendredi 7 février à Nîmes. Pour présenter cette approche thérapeutique et surtout « ses enjeux, les risques et les dérives ». Contre les charlatans, donc.

Les personnes âgées, dans le Gard, c'est une vieille histoire. Ce bus fait partie d'une approche globale à laquelle participe le Département, où plus de 271 000 personnes seront âgées de plus de 60 ans en 2030, s'associant à un projet visant à "co-construire un écosystème adapté aux réalités du territoire gardois".

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer