Parmi les douze plus grandes agglomérations françaises auscultées par le Réseau action climat avec l’Unicef et Greenpeace, Toulouse et Montpellier ont des ambitions positives et réagissent à ce classement. Parmi les améliorations à apporter, il faudrait baisser la place de la voiture en ville. Ailleurs, en France, les grandes villes, notamment celles tenues par des maires écolos, se distinguent aussi positivement.

[Réactualisé le 13 décembre 2021] Paris-Lourdes et Cerbère-Port-Bou, c’est reparti ! Et, sous l’impulsion d’initiatives privées, dont celle d’un Montpelliérain, Éric Boisseau, qui a un projet de deux trains, les très pratiques sleeping, concurrencés par les cars Macron et les les vols low cost au point de quasiment disparaître, renaissent doucement, notamment en Occitanie.