L’Astrada Marciac : Une Victoire du Jazz pour Fanny Pagès

Fanny Pagès Photo © Philippe Assalit

C’est au Casino de Paris que Fanny Pagès, directrice de L’Astrada (à Marciac dans le Gers), a été récompensée de la Victoire du Jazz de Programmatrice de l’année. Chaque saison depuis 2017, les Victoires du Jazz ont choisi d’honorer les acteurs du métier dont le travail est complémentaire de celui des artistes.

Cette Victoire salue une ligne artistique engagée et un projet porté en milieu rural qui, à l’image du jazz actuel, brave les frontières et les styles. Les choix artistiques de Fanny Pagès mettent en avant les talents de demain, les projets alternatifs incontournables, parfois inclassables, et donnent une place de choix aux femmes.

Marciac, au coeur des Victoires du Jazz 2019

Fanny Pagès aux côtés de Yolk Music, Label de l’année (Sébastien Boisseau, Jean-louis Pommier, Alban Darche) et Henri Texier, Victoire d’Honneur. Photo D.-R.

Ce prix se fait par ailleurs l’écho des artistes lauréats des Victoires du Jazz 2019. On peut ainsi féliciter Anne Paceo pour sa Victoire d’Artiste de l’année. Programmée à L’Astrada dans le cadre de Jazz In Marciac 2019 et lors de la saison 2018-2019, Anne Paceo avait également été accueillie en résidence à L’Astrada avec Bright Shadows.

Félicitations également à Fred Pallem et le Sacre du Tympan pour la Victoire de Meilleur groupe jazz de l’année. Ce collectif incontournable du jazz français a été programmé pour la première fois à Jazz in Marciac en 2019. La performance complexe autour de l’album L’Odyssée, tant sur le plan musical que sur la mise en scène, a une fois de plus prouvée que Le Sacre du Tympan est sans nul doute un des groupes les plus originaux de la scène jazz française.

Last but not least… Naissam Jalal, programmée à L’Astrada dans le cadre de Jazz In Marciac 2018, à qui a été attribuée la Victoire Jazz de l’album inclassable. Une artiste de cœur que le public marciacais aura certainement l’occasion de retrouver sur le plateau de L’Astrada.

A venir : « La Belle Vie », Jacques Prévert et Dracula par l’ONJ…

Juste le temps de savourer, car la nouvelle saison de L’Astrada est déjà bien lancée, après une ouverture de saison « dans la rue, sous chapiteau, sur les mains ou sur du jazz », avec pour philosophie « cultivons la joie »… et un premier spectacle programmé le 20 octobre (Noir M1, cirque actuel), se profile déjà le prochain rendez-vous avec Bex Catherine Romano et « La Belle Vie » (jazz) le samedi 9 novembre (21 heures).

Fanny Pagès Photo © Philippe Assalit

Et le 16 novembre, Yolande Moreau et Christian Olivier loin des Deschiens pour l’une et des Têtes Raides pour l’autre, croqueront le portrait de l’ami Jacques (Prévert). Comme le souligne Pierre Notre : « Rires, tragédies des existences sans éclats, les poèmes du dialoguiste des Enfants du Paradis et de drôle de drame hissent les vies ordinaires au rang de chefs-d’oeuvre… »

A voir, écouter, savourer ! Et pour plus de détail, il suffit de se rendre sur le site officiel de ce haut-lieu gersois des musiques et cultures. Avec aussi le premier spectacle jeune public de l’histoire de l’Orchestre National de Jazz qui interprétera Dracula, création estampillée L’Astrada…

On imagine que Fanny Pagès et toute son équipe ont à coeur de pérenniser le succès de ce tout jeune établissement public dont Martin Malvy (président de l’EPCC, ancien ministre et ancien pdt de l’ex-région Midi-Pyrénées) dit que « chaque saison est une nouvelle histoire à partager ».

Philippe MOURET

La cérémonie qui s’est déroulée le 16 octobre dernier au Casino de Paris a été diffusée le samedi 26 octobre à 22h30 sur France 5.