Gers / Vin : L’assemblage du Faîte 2018 de Saint-Mont a été choisi

Raimonds Tomsons, meilleur sommelier européen en 2017 et Florian Balzeau, meilleur sommelier 2018 pour le Gault & Millau étaient les parrains de la cérémonie de l'assemblage 2018. Photo D.-R.

C’est au cœur de l’appellation Saint Mont dans le Gers que s’est tenu un événement incontournable organisé par Plaimont Producteurs : l’Assemblage du Faîte. Cette année, la Tour de Termes d’Armagnac, haut lieu du tourisme gersois inscrite aux Monuments Historiques, accueillait l’événement.

Du beau monde pour un événement unique, à La Tour de Terme d’Armagnac. Photo D.-R.

L’événement a rassemblé, comme chaque année, restaurateurs et cavistes venus de toute la France, vignerons, ainsi que leurs confrères lettons et hollandais. Et pour cette année des élèves du Lycée des métiers de l’hôtellerie et du tourisme d’Occitanie , à Toulouse, ont participé à cette dégustation. La cérémonie s’est tenue en présence de Joël Boueilh, président de Plaimont Producteurs, d’Olivier Bourdet-Pees, son directeur général et d’Eric Fitan, président de l’appellation Saint Mont. Elle était présidée par deux personnalités reconnues dans l’univers du vin : Florian Balzeau et Raimonds Tomsons.

Deux grands sommeliers internationaux

Raimonds Tomsons, meilleur sommelier d’Europe 2017, est une personnalité très connue en Lettonie. Grand fan des vins du Sud-Ouest, il en propose d’ailleurs certains à la carte de son prestigieux restaurant de Riga, le Vincents. C’est tout naturellement qu’il a honoré de sa participation cette édition de l’Assemblage du Faîte.

Le deuxième parrain, Florian Balzeau, le représentant local de cette édition, est chef Sommelier au restaurant du chef Pascal Bardet Le Gindreau à Saint-Médard (près de Cahors) dans le Lot, honoré en 2017 d’une deuxième étoile par le Guide Michelin. C’est avec une attention toute particulière qu’il a accepté de se prêter à l’exercice, fier de sa récente distinction en tant que Sommelier de l’année 2018 par le magazine Gault & Millau.

Tannat, Pinenc et Cabernet Sauvignon en rouge, Gros Manseng, Petit Courbu et Arrufiac,  en blanc, les  cépages  propres  à  l’AOC  Saint Mont  sont  tous  issus  du  Piémont  Pyrénéen,  reflets  d’un patrimoine ampélographique unique.

Une vinification en édition limitée

Chaque millésime du Faîte concrétise un assemblage unique des plus belles expressions du terroir de l’AOC Saint Mont. Les sols argilo-calcaires de Plaisance donnent aux vins une puissance et  un  potentiel  de  vieillissement  remarquable. Les  sols  plus  sableux  d’Aignan  sont  réputés  pour apporter de la finesse et de l’élégance. Les abords du village de  Saint-Mont aux sols argileux avec greps et galets roulés offrent quant à eux une densité et une puissance de caractère. Vinifiés en édition limitée, les vins sont ensuite mis en vente chez les cavistes, en épiceries fines et soumis à la carte de restaurant gastronomique.

Des bouteilles d’exception… 35 000 pour le rouge et 15 000 pour le blanc. Photo D.-R.

Après sa mise en bouteille le Faîte est cacheté de cire et habillé d’une étiquette en bois. Une tradition pratiquée autrefois par les vignerons qui conservaient leurs bouteilles d’exception sous terre et dans l’argile. Seule une étiquette en bois pouvait alors rester intacte dans ces conditions…

Les experts ont élu les plus beaux assemblages qui deviendront le Faîte rouge 2016 et le Faîte Blanc 2017. Voici chacun des assemblages retenus parmi une sélection de cinq assemblages dans chacune des couleurs.

Pour le rouge, deux lots se sont démarqués lors de la dégustation, suscitant beaucoup de débats. Le choix du jury s’est porté sur l’échantillon n°5 pour « sa densité, sa richesse et sa capacité à développer dans le temps un équilibre harmonieux. » Ce vin se distingue par un squelette aromatique au fort potentiel ce qui a orienté le choix du jury avec notamment « une trame tannique portée sur des notes de réglisse et liqueur de mûre. » Cet assemblage est constitué à 75% de Tannat, 15% de Pinenc et 10 % de Cabernet Sauvignon issus des 3 terroirs de l’appellation, répartis comme suit : 60% d’argiles acides de Saint Mont, 30% de sables fauve, et 10 % d’argiles calcaires.

Découvrir « Sait-Mont, l’art de vivre le Vin »

Un jury de connaisseurs a choisi les meilleurs assemblages. Photo D.-R.

Pour le blanc, l’échantillon retenu (n°2) a été choisi « pour sa fraîcheur et sa grande tension. Une cuvée avec une belle expression aromatique sur le fruit, des notes d’agrumes et beaucoup de minéralité qui préjuge d’une belle évolution dans le temps. » L’assemblage qui deviendra le Faîte est composé à 40% de Gros Manseng élevé en cuves, 45% de Gros Manseng élevé en fûts, 5% de Petit Courbu élevé en cuves et 10% d’Arrufiac élevé en cuves.

35 000 bouteilles de Faîte rouge et 15 000 de blanc seront commercialisées…

Une bonne base de départ pour découvrir tous les charmes de l’oenotourisme dans le département du Gers, notamment à travers « Saint Mont l’Art de Vivre le Vin ». Ce projet -porté par les Offices du Tourisme, la Chambre de Commerce et d’Industries du Gers, le Comité Départemental du Tourisme et les principaux acteurs du territoire engagés dans des démarches de qualité- a permis de créer des synergies entre les différents acteurs reconnus dans leur filière (hébergeurs, restaurateurs, loisirs etc…) afin de créer une offre complémentaire liée au vignoble, au patrimoine, à la gastronomie et à la culture. C’est à découvrir en cliquant : ICI.

Ph. M.