Alors que la loi sur les séparatismes est en cours de rédaction, l'Observatoire de la laïcité est sous les feux ardents des projecteurs, actualité sur les attentats oblige. Son responsable, le Nîmois Nicolas Cadène, qui vient lui aussi de passer sous les feux roulants des critiques, explique pour Dis-Leur ! les priorités d'amélioration de la loi de 1905, dite de séparation des églises et de l'État qu'il faut, selon lui, "améliorer et surtout pas bouleverser".

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S'enregistrer