Santé : Troubles « dys », l’Occitanie à la pointe du dépistage

Les troubles "dys" ne sont pas aussi marginaux que certains peuvent le penser. "Un quart des enfants qui arrivent en fin de primaire ont un mauvais niveau ou qui ne comprennent pas ce qu'ils lisent, indique le pédiatre toulousain Thiebault-Noël Willig. Photo : DR.

Alors que les évaluations en CP et CE1 seront menées à la rentrée pour la seconde année, les troubles « dys » concernent toujours 6 % à 8 % d’une classe d’âge soit potentiellement plus de 4 000 enfants naissant chaque année en Occitanie. Une association, Occitadys, met en place un plan régional de formation, sous l’égide de l’ARS.

Ce contenu est accessible seulement aux membres Premium et Premium mensuel.
Se connecter S’enregistrer