Canicule : Record absolu de température dans le Gard !

CANICULE Boire, se rafraîchir... Tous le smoyens sont bons face à la vague de châleur... Photo Philippe MOURET

Le précédent record était déjà gardois et datait du 12 août 2003, avec 44,1°C mesurés à Conqueyrac et Saint-Christol-les-Alès. Mais celle fois, c’est le seuil des 45° qui a été dépassé avec 45,9°C à Gallargues-le-Montueux et 45,1°C à Villevieille, toujours dans le Gard.

« C’est une première en France depuis que l’on fait des mesures de températures. La barre des 45 °C a été franchie pour la première fois cet après-midi », précisait Météo France sur son site internet. .A l’échelle du pays, la journée de jeudi a été, pour le moment, la plus chaude jamais mesurée en juin. Avec 27,9 °C, l’indicateur thermique des températures moyennes a atteint hier une valeur record pour un mois de juin, 8,6 °C au-dessus de la normale sur l’ensemble du pays.

Le précédent record de juin était de 26,4 °C le 21 juin 2017. Ce n’est que lors de la canicule d’août 2003 que la France a connu des températures moyennes nationales quotidiennes plus élevées que ce 27 juin 2019 (et ce, au moins depuis 1947). Le record du jour le plus chaud jamais observé en température moyennée à l’échelle nationale est de 29,4°C le 5 août 2003.

Des records absolus de chaleur battus

« De nombreux records de températures maximales tous mois confondus ont été battus. Ils devraient être encore nombreux à être dépassés ce vendredi » poursuit ‘organisme de prévision, précisant à 16h30 que : « Le mercure continue de grimper dans le Sud-Est, il faut attendre la fin de la journée pour avoir les records définitifs. »

Les températures minimales ne descendent pas en-dessous des 20 voire 25 °C sur un bon nombre de départements, des records absolus de températures nocturnes ont été atteints dans de nombreuses stations depuis le début de l’épisode. Ainsi, on a vécu les nuits les plus chaudes jamais mesurées à Nantes, Limoges, Toulouse, Poitiers…

Au moins jusqu’à dimanche…

La vigilance rouge était maintenue dans les quatre départements : Hérault, Gard, Vaucluse et Bouches-du-Rhône. la fin du phénomène, précise Météo France étant « prévue au plus tôt le dimanche 30 juin 2019 à 07h00… »  Samedi, les très fortes chaleurs vont remonter vers le nord. sans pour autant, donc, épargner le sud du pays. Selon Météo France, « dimanche, un net rafraîchissement devrait se produire par le nord-ouest de l’Hexagone. Il faudra attendre jusqu’à mardi pour voir l’ensemble du pays retrouver des températures moins élevées, mais qui devraient rester au-dessus des normales de saison sur la moitié sud du pays. » 

Philipe MOURET