Bande dessinée : Une vie de femme libre, un récit de tolérance

Alain Rémy, dit Gaston, est un auteur de BD né au Maroc en 1965. Il a publié plusieurs carnets de voyages et des bande dessinées humoristiques. Il change ici de registre, avec un récit plus intime et sensible, mais non sans humour : « Sur la vie de ma mère » (éd. La Boîte à Bulles).

Sur la vie de ma mère… ou le récit d’une vie de femme à contre-courant des clichés. Selon l’éditeur : « L’auteur nous conte l’existence de Jeanne, Jeannette, son héroïne, sa maman, pionnière des mères célibataires, enseignante, globe-trotteuse… Une mère trop belle, trop aimée et trop aimante comme son fils aime à le dire, mais une mère que jamais rien ne fera flancher. »

Un générique de fin… et le début d’une histoire

Comme l’écrit le narrateur, « une vie c’est juste un récit, finalement… L’histoire d’une personne… Et une bonne histoire c’est un début, un milieu et une fin disetn les scénaristes. Et aujourd’hui on joue le générique de fin… Soixante-deux ans après celui du début… »; sa mère vient de mourir, le 10 septembre 2002 à Nîmes dans le Gard… Fin d’une vie et début d’une histoire, celle que va brosser Gaston-Alain Rémy, avec une sincérité qui ne manque ni d’humour, ni d’émotion, ni de tendresse.

Mais tout a donc commencé 62 ans plus tôt. Avec une enfance à Tanger, puis dans le sillage d’une mère en perpétuel mouvement; Devenue mère si jeune et qui n’a jamais renoncé à vivre selon ses désirs. Ouverture et tolérance, indépendance, en un mot, liberté; C’est ainsi, avec un temps d’avance sur celles qui la suivront, cette mère, prof de maths, assume ses convictions et ses choix. Sous le regard toujours affectueux, parfois amusé, étonné de son fils.

Un récit plein d’humanité et de tolérance

Ainsi que le précise l’éditeur : « Rafistolés, rabibochés, son frère, sa mère et lui forment un équipage soudé qui affronte vents et marées. Du Maroc à Haïti en passant par la France et le Mali, Gaston nous narre un quotidien plein de tendresse souvent, de rudesse parfois mais d’amour toujours. à commencer par une enfance marocaine, où l’étrange est moins ressenti au sud de la Méditerranée que dans la campagne française, à l’occasion des vacances. » dans le Jura.

Au travers des itinéraires de ces personnages attachants, hauts en couleurs, Gaston compose un récit plein d’humanité et de tolérance, peignant un admirable portrait de femme libre.

Philippe MOURET

Sur la vie de ma Mère : par Gaston (Alain Rémy) éd. La Boîte à Bulles – Sortie le 8 janv 2020 – 320 pages – 16,5 x 24.0 cm – Couleur – 29,00 €

La BD, c’est dans Dis-Leur !