Bande dessinée : Escale à Sète pour le marseillais Léo Loden

Loïc Nicoloff, Serge Carrère et Jean-Laurent Truc (de g. à d.) lors de la cnférence à la médiathèque de Sète. Photo Philippe MOURET

Un ostréiculteur retrouvé noyé sur fond de rivalités commerciales et de préoccupations écologiques… Heureux hasard du calendrier, cette nouvelle aventure de Léo Loden sort alors que se déroule à Sète le festival BD Plage. L’occasion d’obtenir une belle dédicace !

C’est dans les jardins de la médiathèque François-Mitterand, à Sète, que Loïc Nicoloff (scénariste) et Serge Carrère (dessinateur) sont venus à la rencontre des lecteurs. Avec Jean-Laurent Truc (du site Ligne-Claire) pour mener un débat aussi savoureux qu’un plateau d’huîtres de l’étang de Thau.

Car sous l’aspect d’un pur divertissement, ce 27e album de la série Léo Loden offre l’occasion d’une plongée dans les eaux, parfois troubles, de l’étang de Thau. Il y a quelque chose de l’enquête journalistique dans le travail effectué en amont par le scénariste Loïc Nicoloff.

Et sans être jamais ennuyeux, il distille ses informations (notamment la question des huîtres triploïdes) tout au long du littoral, entre Bouzigues et le Cap d’Agde. Et le trait de Serge Carrère apporte toute sa souplesse et sa précision à cette nouvelle enquête. Ses grandes cases offrent de magnifiques vues « aériennes » des principaux sites abordés.

Un « classique » de la BD en visite sur les berges de Thau

Après 27 albums déjà sortis (et un 28e en préparation ont annoncé les auteurs) la machine est bien rodée. Et on peut être assuré du plaisur que va procurer ce qui est désormais un classique de la Bande dessinée. Le pitch de l’éditeur (Soleil Prod.) :

« Quelques semaines avant Noël, Léo est confronté à la mort d’un ostréiculteur qui vient interrompre ses vacances avec Marlène et leurs deux enfants. Deux jours, c’est tout ce qu’elle laisse à Léo et Tonton pour résoudre cette affaire. Mais sur ce littoral, pas facile d’y voir clair quand on nage dans les eaux troubles de familles d’ostréiculteurs rivales, d’ingénieurs aux méthodes modernes et de voleurs d’huitres… tout ça sans déranger Brassens. »

Franck Margerin, président de BD Plage

S’il demeure « LE » détective marseillais, ses auteurs aiment bien aussi faire voyager un peu Léo Loden. Toulouse, Lille, le Luberon, Strasbourg, Angoulême… Et maintenant, donc, Sète et l’étang de Thau ! Par un heureux effet du calendrier, ce Sète à Huîtres sort justement la semaine du festival BD Plage, à Sète.

Un festival présidé cette année par Franck Margerin, qui a naturellement réalisé l’affiche de cette 9e édition. D’un concept unique, BD Plage se déroule « les pieds dans le sable », directement sur la plage, mêlant les fans de BD et les baigneurs. Avec cette année un joli plateau d’auteurs parmi lesquels Jean-Michel Arroyo (Buck Dany « classic »), Guillaume Bianco (Billy Brouillard), Gaston (Sur la vie de ma mère), Christian Gine (Sir Nigel, Neige…), Jim (Une nuit à Rome) et quelques autres…

C’est à la plage de Sète, au niveau du restaurant La Canopée et c’est jusqu’au dimanche 30 août !

Philippe MOURET

Léo Loden, Sète à Huîtres, Tome 27. éd. Soleil. 10,95€.

Dis-Leur ! parle de BD

Et bientôt…

  • Olivier Vatine signe l’affiche des 25 ans du Festival de Sérignan (26 et 27 septembre 2020). Lire la suite…