Sécurité : Un engagement à « préserver la paix civile »

Audience exceptionnelle au TGI de Montpellier.

Audience un peu particulière, lundi au tribunal de grand instance de Montpellier, où 86 gendarmes réservistes ont prêté serment…

Ils étaient 86 : 17 femmes et 69 hommes, simples gendarmes, sous-officiers ou officiers, présents lundi au tribunal de grande instance de Montpellier pour prêter serment lors d’une audience exceptionnelle, officialisant leur intégration au sein de la réserve opérationnelle de la gendarmerie.

Composée de 26 000 hommes et femmes en France (avec l’objectif de 40 000 en 2018), la réserve opérationnelle de la gendarmerie est destinée à renforcer les unités d’active et les structures de commandement. Les réservistes « contribuent à la sûreté publique et à la bonne exécution des lois » a souligné le procureur de la République Christophe Barret.

De telles audiences se sont multipliées ces derniers temps à travers la France, notamment dans le Gard et à Toulouse récemment. Christophe Barret a insisté sur « le lien fort entre les forces de sécurité et l’institution judiciaire », qui doit souligne-t-il « permettre de faire face à tous ceux qui veulent saper les fondements de notre République »… Cette force supplémentaire étant particulièrement nécessaire en cette période d’état d’urgence…

Avant que les 86 gendarmes ne prêtent serment à tour de rôle en présence du général Jean-Philippe Lecouffe, commandant en second de la région de gendarmerie Occitanie,  le procureur de la République a tenu à citer Pascal : « La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique »

Philippe MOURET